Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

04 janvier 2006

Je suis Dieu (Astérie)

"Elle attend. Mais elle ne sait plus très bien ce qu'elle attend...depuis le temps..."

qu’elle est assise là dans ce couloir de la clinique du Cap. On l’a sans aucun doute oubliée, elle ne manque à personne c’est sûr. Après l’accident et les longues semaines passées sur le lit de l’hôpital on l’a amené ici la mémoire vide. L’inconnue de la saint Sylvestre comme l’a rapporté la presse a survécu à ce déraillement qui a détruit tant de vies. C’est la plus grave catastrophe qu’ait subit le train de légende qui traverse l’Europe. L’Orient Express, cette ligne mythique et un peu mystérieuse qui relie l’Occident aux grandes plaines orientales.
Qui faisait-elle dans ce train de luxe, un voyage de noce ?
Etait-elle une aventurière, en mal de conquête fortunée ?
Une belle espionne chargée de séduire un diplomate en route pour son ambassade ?
Nul ne le sait et personne ne s’est manifesté malgré les campagnes de presse.
Cela va faire huit mois qu’elle est enfermée dans ce lieu, sans contact avec l’extérieur et le directeur de la clinique se refuse à la laisser partir d’ici. Elle est sans cesse surveillée, et se recroqueville instinctivement sous les regards permanents.
Mais je suis là et je la libérerai de ce joug.
Je l’aime, la femme sans nom et sans visage, ce sera ma mère, ma sœur, ma compagne.
Cela fait presque une semaine que je fais semblant de prendre le traitement de la clinique et je serai bientôt prêt à agir. Il me manque simplement une occasion, mais elle se produira, je la provoquerai.
Je vais leur montrer qui je suis, cet incendie sera encore plus beau que le dernier et c’est moi qui sauverai la belle inconnue.
Je serai son dieu.
Je suis Dieu.

Posté par Coumarine à 22:04 - Astérie - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

  • ah! Astérie, le mythe de la belle inconnue amnésique
    Wouaw, tu fais peur là sur la fin...tu nous déroutes un max...toi aussi tu donnes à ton texte une chute inattendue, angoissante

    Posté par coumarine, 04 janvier 2006 à 22:13

Poster un commentaire