Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

16 janvier 2006

La peur du noir.(Charlotte)

Le noir  rôde, vorace, dents en avant. Il a faim, Il a toujours faim. La nuit ne suffit pas… Faut le jour aussi… Faut du nouveau, du frais, du chaud, de l’innocent, du fragile … Il a choisi sa proie, une proie facile... Il a trouvé : c’est là … Dans la maison éclairée… Dans la chambre endormie. Il rampe, se roule, se déroule jusqu’à la porte… Il frappe, … entre, La queue se fait fouettante, les yeux menaçants : Question de hanter, d’épouvanter le rêve de …l’enfant. Lui, s’... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 23:01 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

16 janvier 2006

J'ai un train à prendre... (Valclair)

Moi, j’ai toujours peur d’être en retard. Que ce soit pour aller au ciné, pour aller dîner chez des amis ou encore quand je vais travailler, du coup je suis toujours bon premier, j’arrive avant que les portes du bureau ne soient ouvertes... Et pour prendre le train ! Ah là pour prendre le train, là c’est le pompon, ah prendre le train et justement cet après-midi, il faut que je prenne le 14h02 pour Grenoble, je vais voir ma vieille maman, je vais fêter avec elle son anniversaire. Diable il est déjà dix heures du matin, rien... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 22:52 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
16 janvier 2006

Quand il fait noir...(Chipotin)

Il fait noir. Je suis dans mon lit. Il est minuit et demi. Ils devraient être rentré. Ils doivent être là. Ils n’étaient partis qu’au cinéma pourtant. La séance commençait à 21h. On va dire que le film durait 2h30. Ils doivent être rentrés normalement. Et si… Et si ils avaient glissé sur une plaque de verglas. Il fait froid aujourd’hui. Je guette tous les bruits de la maison. Là. J’ai entendu le parquet craquait. C’est peut-être eux… Mais non. Je n’entends toujours pas les pas dans l’escalier. Les larmes me montent aux yeux. Je... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 22:42 - Commentaires [2] - Permalien [#]
16 janvier 2006

Si j’avais su… (Colette)

Allez savoir pourquoi, un jour, un jour ordinaire, vous avez à nouveau sept ans... Je ne crois pas au hasard… Je crois en la magie des choses… Une petite tortue en malachite a suffi… Le soleil a cuit le nez de maman, le crâne de papa et les seins de ma sœur. Ca sent la grillade ! Moi, je suis couchée  sous le chêne avec ma tortue. On mange de l’herbe. C’est notre coin restaurant. On regarde le monde à l’envers. C’est beau. Les nuages jouent aux autos tamponneuses. Ils font de la magie ! Ils... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 22:36 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
16 janvier 2006

Millennium (Jean)

Comme dans les publicités sur écran large, sa Citroën XL fendait l'air. Le soleil déclinant illuminait le capot rouge. Karl Vernier exulta davantage quand le quatrième CD de sa sélection, la musique d'"Apocalypse Now", se fit entendre. Calé au fond du siège cuir noir, il accéléra encore, laissant sur place tous les autres véhicules. Tout lui réussissait. Il voulait, il avait. Il gagnait. Toujours plus de parts de marché, d'influence, d'argent, de sexe, de vitesse, de force irrépressible. Ce soir encore, il serait le roi,... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 16:44 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
16 janvier 2006

Le miroir (Didi)

Un miroir, un simple miroir. Ne faut-il pas être bête pour craindre un simple objet ? Sortir de la douche, et regarder au travers… Se laver les dents, voir si on n’a rien oublié entre deux incisives... Mais la nuit, seul chez moi, j’ai peur des miroirs. Le matin aussi d’ailleurs. Tout le temps. Ils reflètent ce que je ne veux pas voir. Ils montrent des horreurs… Les miroirs reflètent d’ailleurs tout sauf la réalité, si on réfléchit bien. Ils sont trompeurs. Un exemple : regardez-vous dans une glace. Souriez. Et bien ce... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 16:37 - Commentaires [4] - Permalien [#]
16 janvier 2006

Seul au monde (Berlioz)

Pour une fois le train n'était pas en retard. En entrant dans la voiture qui nous était dévolue, j'ai été surpris par l'odeur de neuf dégagé par ce matériel qui, sans être d'une époque dépassée ne datait pas d'hier. Passé ce mouvement, une fois rangés les valises et mon sac, nous nous sommes assis nous répartissant les sièges afin de ne pas nous gêner trop et j'ai sorti ma lecture pour le voyage, le récit de ceux de Gulliver. Le temps passe vite lorsque le livre est bon. C'est en sortant le nez de mon ouvrage que j'ai... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 16:23 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
16 janvier 2006

Elle... (Yann)

Elle Elle est là Elle est là pour moi … Mal Je n’ai plus mal Ma douleur et immense … Je Je tombe Je tombe de mon être … Êtres Pas d’êtres Pas d’êtres de lumière … Vide L’immense vide L’immense vide de l’après … Après Plus d’après Et déjà plus d’avant … Néant Né … 
Posté par Coumarine à 16:19 - - Commentaires [6] - Permalien [#]