Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

05 février 2006

Chute ? (Jean)



J'ai les pieds en plein ciel. Les jambes ballantes. Sur la crête, sur le mur. En arrière, la vie qui continue. Devant, l'eau et l'air infinis, l'hypothèse de la mort. Sur la route, un coup de volant suffirait. Ici, un sursaut des reins et je fais le grand saut. Ici, la paix, ni hier, ni demain. Ici, maintenant, le murmure des vagues, les montagnes brutales. J'arrêterais le temps, je resterais ici, sans détresse, sans solitude, sans manques, sans paroles. Devenir une pierre, un arbre, sans passé et sans avenir, sans efforts et sans faux-semblants. Je suis assis sur la frontière. Derrière, l'enchaînement des jours, l'inutilité, la dégradation. Devant, le non-être, l'absence. Mais d'abord, surtout, l'agonie, le choc, le froid, la douleur. Le prix à payer. Souffrir pour cesser de souffrir. pourquoi ne suis-je pas cette eau illimitée, éternellement mouvante, sans pensées ? Ou ces montagnes dures, indifférentes ?
Je m'allonge, le dos sur le mur. Ne restent, face à mes yeux grands ouverts, que le ciel déjà plus sombre. Les vagues éternelles vont, viennent. Tôt ou tard, elles m'endormiront. Au coeur de la nuit, un rêve plus violent me précipitera d'un côté ou de l'autre.

Posté par Coumarine à 10:27 - Jean - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

  • Laisser faire le hasard?
    Confier sa vie au sommeil jusqu'à ce qu'un rêve décide du côté où l'on va tomber?
    Jean c'est très fort comme texte, avec des mots violents, des images choc
    C'est très bien écrit

    Posté par coumarine, 05 février 2006 à 10:29
  • J'ai beaucoup aimé ce texte, il est effectivement très fort. Sous une apparence en demi-teintes, il dégage à la fois une profonde détresse et un abandon à ce qui est. Comme une déchirure... ou le début de la sagesse ?

    Posté par Alauda, 05 février 2006 à 11:05
  • Le pile ou face d'un rêve! Texte fort qui nous jette à la tête des positions avec lesquelles on sera - ou on ne sera pas - d'accord. Pour ou contre ... mais certainement pas indifférent.

    Posté par Coquelicot, 05 février 2006 à 13:30
  • la chute c'est toujours vers le bas...le saut c'est toujours plus haut...Charlotte.

    Posté par Charlotte, 05 février 2006 à 17:35

Poster un commentaire