Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

10 février 2006

Noir c'est noir (Sabine)

« Sale journée, hein ? Ho là là… » « T’as des soucis, on dirait ! » « Ouais…excuse, hein….t’as entendu ça ? Le dit ‘ours’, notre détenu, ce sale con, a triché. Il nous a eu, ce trou du cul. Ca jase déjà sur nous au journal… » « Ecoute , chaton, on se tait, on reste assis. On est tout, sans etre des nuls, alors on dit ‘action’, hein ? » Et oui, c’est toujours ainsi. Je suis le chouchou, le dernier rejeton. Et les sales trucs, le rejeton, c’est encore pour sa tronche… Une chasse au tueur, la nuit, ça ne tente en rien…alors le rejeton... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 20:29 - Commentaires [3] - Permalien [#]

10 février 2006

Assis entre deux chaises (Lorraine)

         Il est entre la causeuse et le trône.  C’est son escale culte .  Etre « entre » et non « sur », caché, secret, il se la joue cool.          Tantôt il ira sur la crédence ou encore contournera l’acajou et le chêne, l’écran et la console, le lit, le casier à chansons, s’installera sous la tenture ou choisira la natte chinée.          Sans excès, il en tâtera la corde, ajournant la joie ressentie à se nicher incontinent.  Et... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 10:43 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
10 février 2006

Jeudi (Colette)

Jeudi.Jour J.Jour écriture.Jour création. Je scrute l’écran de l’ordinateur.Je lis.Je relis… « Ecrire un texte sans utiliser les lettres décrétées à l’index… »Non ! Elle a osé !Cette délicieuse sorcière a concocté un jeu hallucinatoire à notre intention !Ainsi, il existe des lettres dites à l’index ?C’est certain ! nous a dit l’auteur de cette idée délirante.Des lettres exclues de la sacro-sainte littérature, contraintes à  errer dans d’autres continents, à  taire leurs consonances !Des lettres sanctionnées car elles ont... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 10:32 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
10 février 2006

Hasardeux, le jeu de l'écriture…(Coquelicot)

Il est toujours hasardeux de croireAu jeu de l'écriture. Tu cherches des idées,Joues avec les lettres,Notes des sons utiles, Choisis des entitésCrées des îles de raison … Tu écris, te lis, te relis…Doutes, hésites, Aères le sens,Ajoures le texte… Tu écris, te lis, te relis …Relis tes jours,Relies tes nuits,Distilles ton cœur… Et enfin, tu crois avoir touché le lecteur… Lui, toujours assis entre deux chaises, Ses idées et les tiennes,Te lis, te relis et … Joie au cœur … te suis!
Posté par Coumarine à 10:04 - - Commentaires [6] - Permalien [#]