Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

13 février 2006

Croisade (François)

J’étais arrivé à Saint Jean d’Acre en croisé, las et douloureux. Audacieux aussi : l’or nous souriait déjà. J’attendais une calèche en direction de Jéricho, traînant de-ci, de-là en dilettante, hésitant un tantinet entre jeter l’ancre ou continuer la route. Dans cette cité aux ruelles sombres et étroites, aux odeurs tout orientales, j’errais, un coutelas acéré à la ceinture. Serrée, la ceinture, d’ailleurs : les jours de jeûne du trajet… Un rat, notre naute ! Cent deniers donnés… et rien à dîner, des jours et des jours ! J’aurais dû lui étriller l’échine ! Lui tordre le cou ! L’assassiner dans un coin. Encore jeûner… ? Certes non ! « Ja, croix ne nourrit », disait l’aïeul. C’était exact… J’achetai donc des anchois à la criée, larronnai un ou deux litres de clairet tirés en cachette d’un tonneau (c’est sec, Saint Jean d’Acre), détroussai d’un rôti un charcutier de choix. Allant dans le désert, je souhaitais exulter, jouir un peu : ne sais si en sortirai ! Alors, encore rejoindre dans une hôtellerie crasseuse d’autres salauds déjà saouls, jouer aux dés les attraits d’une jeune drôlesse… tenir en haleine toute la nuit, la tête entre deux seins dodus

Posté par Coumarine à 23:20 - François - Commentaires [7] - Permalien [#]

Commentaires

  • Frnaçois, je suis en admiration devant la richesse des mots que tu as trouvés: charcutier, tantinet, orientales, douloureux, tonneau, et bien d'autres...
    Ce texte ne laisse quasi pas deviner la consigne...c'est drôlement réussi!
    En plus, le sujet est original
    vraiment...bravo!

    Posté par coumarine, 13 février 2006 à 23:25
  • Bien enlevé ! A lire le texte, on sent quelque chose de particulier, on sent l'absence de certaines lettres qui transforme l'écriture. Truculent, breughelien, rabelaisien, médiéval, gourmand !
    Lecture donc jouissive, palsembleu !
    Holà aubergiste, donne nous donc force venaisons et le meilleur vin de tes caves !

    Posté par nuages, 14 février 2006 à 00:09
  • joli, ce texte l'est.
    on se sent en exil de nos rituels... j'ai touché là une autre écriture...

    j'essaie? ... oui, c'est drôle!!
    écrire sous contrôle donne la chance de dire tout, plus haut... et plus touchant.

    merci, françois!! ton texte m'a donné envie d'essayer, ce que j'ai fait dans ce commentaire, et dans la lancée, j'ai envoyé un tout petit truc de rien, histoire de participer. ce site me plait. dingue comme on s'y sent vite chez soi !! compliments à ceux et celles qui en ont eu l'idée !!
    pati.

    Posté par pati, 14 février 2006 à 10:10
  • C'est superbe. On dirait vraiment un texte médiéval. J'ai bien ri !

    Posté par Marie-Jeanne, 14 février 2006 à 17:48
  • Diantre, quelle belle envolée ma foi !

    Posté par Vertumne, 14 février 2006 à 21:23
  • Quel voyage, ce texte! Autre temps, autre lieu et autre moeurs ... Bravo! En quelques lignes, on passe du croisé, pélerin, fatigué par la longue et pénible course après une noble cause à un personnage truculent, chapardeur, pas trop honnête, loin s'en faut, et aux pensées ben peu nobles...

    Posté par Coquelicot, 14 février 2006 à 21:25
  • Merci...

    Merci à tous pour vos gentils commentaires!

    Pati> Heureux de t'avoir donné envie d'essayer...

    Coquelicot> Oh, tu sais... à vrai dire, ce n'est qu'un bref autoportrait...! )

    Posté par François, 14 février 2006 à 21:43

Poster un commentaire