Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

15 février 2006

C’était jeudi. (Colette)

C’était jeudi.
J’osais écrire…

Ce soir-là, la déesse de la nuit trônait dans le ciel d’été.
La chouette hululait dans le chêne   centenaire.
Le chat, lui,  était de sortie tous les jeudis.
Dans l’antre de la sorcière, le coucou du salon écoutait. Ecoutait la cantilène des étoiles et la ritournelle du vent. Et de cette union naissait une aria douce  à souhait…

Cette nuit-là, les lettres cloisonnées dans l’écrin noir se sentaient très à l’étroit. Certaines jouaient aux dés, d’autres se racontaient leurs existences aux destins étonnants.
Les heures s’écoulaient,  lentes, éternelles…
Une souris, trouvant l’écrin alléchant éroda la serrure  et …sorcellerie ou non… cassa la croûte de satin noir.
Les détenues sautèrent de joie, sortirent les unes derrière les autres à la cadence des hussards  et allèrent rejoindre leurs associées,  terrées dans les écrits de Ronsard.

L’auteur ressuscitait….
Les lettres dansaient dans sa tête.
Elles s’alliaient  tantôt à l’une, tantôt à l’autre. Elles tentaient un essai, hésitaient,
s’attardaient, s’acharnaient, se lassaient, se détournaient…
L’auteur renaissait…
Les lettres  se croisaient, créaient, accusaient,  s’auréolaient, doutaient, distillaient, tranchaient, s’enracinaient…
L’auteur  souriait…
Les lettres charmaient, étincelaient, désarçonnaient, déshonoraient, s’excusaient, tâtonnaient, ricochaient …
L’auteur se réjouissait  et s’étonnait de  construire une lexie aussi riche, aussi
enjouée…
Oui, l’auteur était heureux !

Posté par Coumarine à 13:03 - Colette - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

  • Franchement je suis émerveillée de votre inventivité à tous
    Colette une énorme richesse dans l'énumération de tous ces verbes...où es-tu allé les chercher???
    Je pense en effet que tu es un auteur heureux!!!
    (et moi aussi de te lire...)

    Posté par coumarine, 15 février 2006 à 13:05
  • Alors là, je suis soufflée !!! Le vocabulaire est riche et la narration plaisante. Que dire de plus sinon un immense BRAVO.

    Posté par marie-jeanne, 15 février 2006 à 14:04
  • c'est heureux et chantant )
    j'ai adoré ton 1er texte, que j'ai trouvé tellement à propos et là tu joues sur les verbes... on croit que la consigne est restrictive et ça foisonne de partout !
    ça me donne envie d'en écrire un autre !
    bravo !

    Posté par Marie, 15 février 2006 à 16:27
  • Et les verbes se font chair ... ils créent le bonheur qui prend coprs dans l'écriture offerte. Merci pour les éclats de plaisir qui éblouissent le lecteur! Bravo Colette, quelle plume!

    Posté par Coquelicot, 15 février 2006 à 17:17

Poster un commentaire