Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

25 mars 2006

Et demain ? (Feuille)

Ils sont entrés, se sont assis bruyamment... pourtant aucun n'avait lecourage de dire le moindre mot. L'auraient-ils voulu qu'ils auraientaussitôt été réprimés à coups de battons. Non, les seuls bruits autourd'eux viennent des chaînes qu'ils traînent aux pieds du matin jusqu'ausoir, les reliant l'un à l'autre. Les plus chanceux ou plutôt lespremiers ont eu droit à une cuillère ... trouée par l'usure, les autresse contenterons de l'usure. Mais quelle importance, ils ne savent mêmepas ce qu'il y a dans leurs écuelles. Ils ne pensent... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 13:49 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

25 mars 2006

Le soir du Seder (Pivoine)

"Ils sont entrés, se sont assis bruyamment..." Pourtant, ils étaient fatigués. La route avait été longue. Leurs pieds usés tout au long des durs chemins, les yeux fibrillés, brûlésde soleil, les oreilles bourdonnantes, le ventre crispé autour de sa faim,bien que la parole leur eût fait oublier, pendant ces longues journées etces soirées sous la galaxie turquoise et or de la Palestine, la pauvreté,juste pour une promesse, embrassée. Tout avait commencé un vendredi, à l'office de Shabbat. Comme tout notableadulte... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 13:43 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
25 mars 2006

La naissance (Obni)

Ils sont entrés, se sont assis bruyamment... Simplet avait l'air  distant, Joyeux se raclait la gorge et Grincheux engueulait encore  celui qui éternuait sans cesse. C'était assez potache comme ambiance. Je ne sais pas pourquoi, juste au moment de passer à table, Dormeur  se mit à hurler contre Prof, lui disant qu'il était de son droit le  plus strict, de se rendre à cette manifestation, qu'après tout il  avait 126 ans et qu'à 100 ans près, il était concerné par cette  affaire de précarité ! ... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 00:20 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
25 mars 2006

Pour l’honneur et la gloire (Myriel)

Ils sont entrés, se sont assis bruyamment. Autour de l’immense table de chêne chacun a pris place, selon l’ordre établis. Le fer de leurs cottes de maille a laissé de nouvelles traces sur la table, les éperons attachés à leurs solerets ont rayé irrémédiablement le plancher. Sur une autre table, près du mur en pierres, ils ont posé leurs armes et leurs casques. Les mines sont sombres mais résolues. Le Seigneur entre, superbe dans son armure brillante. Les hommes font silence et attendent les ordres. Le paladin pose son regard... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 00:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]