Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

22 avril 2006

Besoin de parler de vous. (Eversharp)

Encore et toujours besoin de parler  de vous…
Car, je vous vois dans cet homme qui marche en avant, à grands pas fermes et solides, malgré  nuages, tempêtes, massacres qui s’annoncent à grand fracas de bruits de canons et machettes.
Je vous reconnais dans cet homme, aux  épaules larges et lourdes d’ombres et souffrances : les vôtres, que vous taisiez…et celles  de tous ces autres qui se confiaient à vous en profondeur et longueur d’ondes, de  jours et d’années …
Vous écoutiez …vous donniez la parole  à tous ces non entendus… Tous ces  secrets déversés dans ce que vous appeliez votre boîte à trésors… J’aurais aimé pouvoir  les  partager avec vous  … Mais je ne savais comment  vous apprivoiser,  vous et votre blessure d’humain, de chrétien engagé…
Quand insistante, je me faisais trop curieuse de vous… votre sourire, bien plus que le moindre rappel à l’ordre, me faisait reprendre  place dans mon territoire et  respecter  votre frontière délimitée par la règle.
Il arrivait pourtant, parfois, que je vous surprenne, malgré tout grand et  tout fort que vous me paraissiez, en pleine absence et en grande détresse .La guerre  avec les ennemis de votre passé, semblait si peu vous accorder un moment de paix.
Je vous regardais alors, impuissante, désarmée, tandis que vos mains empoignaient votre visage pour cacher des larmes que  vos yeux  se refusaient à laisser couler.
Je  ne savais que faire, je ne savais quoi vous donner…si ce n’est mon silence respectueux quoique fort tourmenté.
Il aurait peut-être, fallu, juste, un moment, oser vous prendre la main pour vous réconforter mais j’étais encore si jeune et j’avais tellement peur de vous aimer…

Posté par Coumarine à 20:52 - Eversharp - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

  • Eh bien voilà, Everscharp
    Quelle magnifique déclararation d'amour, pour un homme donné aux autres.
    Tu l'évoques tellement bien que je crois le voir dans l'image que je suis allée revoir expressément
    Comme pour percer son secret..
    Ton écriture est magnifique, noble...
    tes mots sont denses, émouvants
    Je suis touchée par ce texte
    Merci Everscharp

    Posté par coumarine, 22 avril 2006 à 20:56
  • Très touchée par ce texte tout de pudeur et d'amour.Dense, noble, ce sont bien les mots qui me viennent aussi..

    Posté par Alauda, 22 avril 2006 à 21:10
  • Oui, il est beau ce texte, dense, avec une très belle langue, pleine d'élégance et de pudeur, et servant admirablement un discret aveu d'amour.

    J'aime énormément.

    Posté par Pivoine, 23 avril 2006 à 22:24
  • on a envie de savoir si elle a dépassé sa peur, et si l'histoire finit bien...
    et puis, on se dit qu'après tout, peu importe si ces mots sont arrivés à destination... elle les a dits, écrits, ils existent...

    émouvant.

    Posté par pati, 26 avril 2006 à 14:37

Poster un commentaire