Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

12 avril 2006

Alice (Feuille)

Tadactatoum   Tadactatoum      TadactatoumAinsi entraîné et apaisé par le rythme régulier du train qui l'emmenait,il pensait à la famille qu'il allait retrouver. Alice était-ellerevenue? Alors qu'il ne l'avait pas revue depuis qu'elle s'était mariéeet avait franchi l'océan. Il pensait avoir réussi à l'oubliercomplètement. Il avait même réussi à ouvrir une petite horlogerie et,alors que personne n'y croyait, en avait fait une adresse très prisée duParis mondain.   TadactatoumEst-ce qu'il y... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 21:54 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

11 avril 2006

Violet profond ( Pati )

Assis sur la grève déserte, Roger profitait de la clémence de cette fin dejournée, et laissait errer son regard sur les eaux tranquilles du lacLéman.Ils avaient roulé une bonne partie de la journée, et un peu de calme et desilence ne se boudaient pas, avant le concert de ce soir... Frank était,il est vrai, fort coutumier de prestations musicales de folie !Et puis, le lendemain, ils entamaient l'enregistrement de leur dernieralbum ; alors pour le luxe du calme et la volupté du silence, c'étaitmaintenant ou jamais! Bien sûr, il... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 21:56 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
11 avril 2006

PARTIR ( Amanda )

Il regarde la mer mais ne la voit pas.Ce qu'il voit, c'est la terreLa terre au-delà.Cette terre promise, cet EldoradoQui hante ses rêves. " Partir"...Quitter à jamais cette terre ingrate, de sable et de misère.Ce Maroc où seules de vieilles femmesPeuplent les villages désertés. Il sait qu'il faut fuir.Il ne peut plus respirerL'air de ce paysL'air pollué par la corruption Et la torture policière. L'injustice, la pauvreté, l'impuissanceIl ne supporte plus !Car là-bas, de l'autre côtéL'Espagne l'attend.Sa vie, son avenir... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 21:45 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
10 avril 2006

L'un après l'autre...patience...

Patience les amis... J'ai quatre textes qui patientent encore Mais je ne souhaite pas mettre en ligne tous les textes systématiquement dès que je les reçois Car je désire que chaque texte reçoive la place qu'il mérite: un vrai temps pour qu'il puisse être lu, calmement, sans qu'il soit perdu parmi les autres... Vous savez que je ne donne désormais une consigne que tous les quinze jours...on a donc tout le temps de savourer ces si beaux textes Vous êtes formidables...et la diversité de tout ce que vous écrivez m'épate
Posté par Coumarine à 21:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 avril 2006

Il ne le savait pas encore (Pivoine Blanche)

Il ne le savait pas encore. Le bateau ne reviendrait jamais. Son père nereviendrait jamais. Son frère non plus. Les compagnons, les mariniers, lesvoyageurs, la soeur, l'amie, le monde, les femmes et les hommes bruyants,pourquoi revenir, oui, pourquoi revenir même quand la mer est d'huile. Et lui, allait-il revenir ? Il ne le savait pas encore. Il hésitait. Que faire? Sa solitude est totale, son désespoir est absolu. Ila tout perdu, il n'a plus rien. Il pourrait continuer à aller à venir, àchercher, à chiper un peu de... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 21:13 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
10 avril 2006

Il ne pensait pas que… (Anaïs)

Il était jeune à l’époque. Il avait l’âge où c’était encore facile de jouer les imbéciles. De faire celui qui savait pas, qui croyait pas que… Que si. Une fois, une fois seulement, c’est suffisant. Elle était particulièrement belle ce soir-là. Elle avait vêtu sa robe blanche, presque transparente. Une robe légère que le vent coquin relevait gentiment. C’était l’été, c’étaient les vacances. Le Sud, la plage, les glaces en terrasse, et les après-midi entre amis. La nuit était douce ce soir-là. L’ambiance était au rire. Ils... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 21:07 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

10 avril 2006

La cocotte en papier (Astérie)

Il n’y a vraiment rien à lire d’intéressant dans ce quotidien. Il ne me reste plus qu’à en faire, une cocotte, non, un petit bateau et le mettre à l’eau. Un petit Clemenceau quitte à faire dans le dérisoire autant aller jusqu’au ridicule. Il va peut être croiser, l’autre, la poubelle flottante ‘made in France’ qui se fait oublier on ne sait où avant de disparaître au fond de l’océan comme il a déjà disparu des médias.Ou alors je fais un avion pour aller rendre visite au petit Prince, vous savez celui qui est amoureux d’une fleur. Pour... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 21:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
10 avril 2006

Juste une question d'accent... (Alauda)

Dimanche de solitude.A occuper vaille que vaille.Adam n'a pas la forme. Sa dernière conquête vient de le quitter.Toujours le même reproche. Tu ne parles pas. Tu ne me dis rien…Parler ! De quoi ?D'ailleurs, il parlait ! Ils ne vivaient pas dans le silence tout de même !Les femmes sont vraiment étranges.Sa mère ne l'a pas élevé dans le bavardage.. Elle n'aimait pas lescommérages. Avait une sainte horreur de ces "bonnes femmes, comme elle lesappelaient, qui passaient leur temps à bavasser autour d'une tasse de thé.Rien de mieux... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 12:07 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
10 avril 2006

1980 (Myriel)

Il était là, il était seul face à la mer. Ses pensées, telles des vagues, allaient et venaient en son esprit. Il pensait et rêvait, rêvait de cette nuit ou tout à basculer, ou sa vie à changer laissant la place vierge comme la marée nettoie la plage. Cette nuit là leurs lèvres se sont découvertes, reconnues. Leurs corps se sont emmêlés. Il a caressé sa peau, respiré son odeur, laissé courir ses doigts sur son torse musclé et si lisse. Il a apprécié ses caresses, ces gestes d’amour qu’il ne croyait jamais recevoir d’un autre homme.... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 11:56 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
10 avril 2006

Le surdoué (Oncle Dan)

Depuis le début de la semaine, il faisait une chaleur accablante sur tout le pays. Encore des records de canicule en perspective qui mettaient le gouvernement en alerte. En s’épongeant le front avec son mouchoir, Paul observait son fils en train d’aligner des formules mathématiques sur son bloc-notes. Il était fier de son fils. Dominique était ce que l’on appelle un surdoué. Avec les avantages et les inconvénients, bien sûr. Dominique se passionnait surtout pour les mathématiques, la physique et l’astronomie. Il passait ses... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 11:41 - - Commentaires [3] - Permalien [#]