Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

28 mai 2006

Illusions. (François)

Un château sous le soleil. Hautes tours et toits pointus. Du noir en trace les contours. Aux tours du roi pointent des ors. Illusion de bonheur des maisons colorées : une gaîté de façade parmi la ville. Autour des toits pointent des os. Des traces noires les contournent.

Une usine sous la lune. Sombres fumées et toits luisants. Du noir pour rêver en plein jour. Dans la fumée luit un sou d'or. Illusion de l'atteindre, illusion de l'attente. Fausse joie sur un fond triste; un front triste. Dans la fumée luisent des os. Des rêves noirs les enfument.

Toujours les rois d'un instant, d'un bleu de glace, veulent donner l'illusion.
Et toujours dans la ville, l'ombre en dedans, bien réelle, danse et chante et rougeoie.
Et tu me demandes: "Pourquoi le rouge et le bleu ne s'épousent-ils pas?"

Posté par Coumarine à 15:30 - François - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires

  • J'aime beaucoup, François...
    L'écriture spontanée te mène à une écriture poétique, à la fois brouillonne et très cadencée, voire répétitive...
    L'écriture spontanée est contrôlée, redirigée vers ses forces les plus vives...
    Il y a des images que j'aime beaucoup, en fait chaque phrase provoque un écho en moi, comme j'en ai parlé sur mon blog...c'est de cet ordre là, ni plus ni moins...
    Merci d'être venu, merci pour ces échos

    Posté par Coumarine, 28 mai 2006 à 15:35
  • Moi aussi j'aime beaucoup : le choc des couleurs !

    Posté par Pivoine, 29 mai 2006 à 00:20
  • "Du noir pour rêver en plein jour"

    joli. vraiment! j'aime beaucoup.

    Posté par pati, 29 mai 2006 à 10:41

Poster un commentaire