Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

27 août 2006

pas question d'ecrire : P.P. ( alceste)

Il y a des mots que je n’aime pas, que je n’aime ni lire ni écrire et dont
le graphisme m’irrite.
J’attend d’un mot qu’il me donne accès au rêve par son pouvoir d’évocation,
sa capacité à m’entraîner dans un monde magique à explorer comme dans »
Alice au pays des merveilles «.
Il y a des mots avec lesquels je n’aime pas jouer, et que mon clavier
ignore. Pour chacun de ces mots sacrifiés, il y a certainement de bonnes
raisons. Celui auquel je fais allusion, a déjà cette sonorité triviale qui
raisonne dans un texte comme une fausse note .Je n’aime pas le prononcer, et
encore moins imaginer de le lire à haute voix. Il me tire vers cette frange
de l’enfance où le moi tout puissant englobant l’univers dans sa totalité,
commence à douter découvrant avec angoisse que sa mère n’est peut être pas
qu’amour mais aussi exigence .
C’est un moment difficile, qu’on pourrait comparer à la première monte d’un
cheval sauvage, il y a toujours quelque chose de triste la dedans.
Je suis toujours surpris par conséquent que les adultes utilisent ce mot
connecté à l’enfance de l’apprentissage, qui semble les tirer vers une
infantilisation verbale, comme une faute qu’on avouerait.
L’usage de ce mot dans une phrase casse irrémédiablement l’esthétique, la
musicalité, l’affectivité qu’on aurait eu avec un texte.
Vous ne le trouverez donc jamais sous ma plume, non que je me surestime,
mais simplement que c’est au dessus de mes forces.
Ainsi je n’écrirai jamais : » j’ai terriblement besoin de faire pipi »

Posté par Coumarine à 23:07 - Alceste - Commentaires [7] - Permalien [#]

Commentaires

    Et voilà qui est fait, Alceste...je te prends en flagrant délit...
    )

    Posté par Coumarine, 27 août 2006 à 23:07
  • Comme quoi, Coumarine a un fameux pouvoir de persuasion !

    Posté par Béa, 27 août 2006 à 23:49
  • argh

    argh grrrrr ! vous m'avez eu !!!!

    Posté par alceste, 28 août 2006 à 07:42
  • j'aime bien cette idée que certains mots échappent à notre écriture.
    néanmoins, il aurait été interessant de nous dire ce que tu aimes prononcer comme mot, pour signifier cette action précise ?

    belle idée pour cette consigne. ça change et c'est bien écrit. et puis, c'est concis. bravo

    Posté par pati, 28 août 2006 à 10:33
  • circonvolutions ...

    bien que j'ai choisi comme pseudo l'alceste de molière , je n'use pas de ciconvolutions comme les précieuses ridicules . Et comme je suis médecin , la réalité du corps de me gêne pas . Je vais aux toilettes tout simplement .s'il le faut je vais uriner !

    Posté par alceste, 29 août 2006 à 07:39
  • J'aime ce genre de pirouette! De pied de nez à la consigne! Bravo!

    Posté par Coquelicot, 29 août 2006 à 22:19
  • lol

    euh, est-ce que ce ne sont pas des circonlocutions?

    Marrant... Le final de la consigne (donc la consigne) me dérangeait aussi...
    Et puis, j'ai eu "l'idée" qui m'a permis d'écrire là-dessus

    Tout, je crois est une question de contexte et de prise de distance de soi par rapport à l'acte (qui après tout, dans les niveaux de langue, ferait partie du niveau trivial... Or, on doit pondre un texte "littéraire" là-dessus ; amusant

    Quel défi !

    Posté par Marie-Pivoine, 01 septembre 2006 à 19:26

Poster un commentaire