Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

27 août 2006

Petit d’homme, grand de cœur (poème de vie)

Sur un tapis infini de grains de sable dorés, L’enfant boit au calice de la vie. Dans son petit corps offert à l’abandon, Vibration subtile de chaque cellule de son être, Que d’oreilles pour capter la musique de son rêve, Source inépuisable de vitalité. Dans la main du petit d’homme Un cœur grand comme ça, Ouvert sur un monde de tous les possibles. Résonances intenses imprimées au plus profond de l’âme. Il suffit d’y penser pour oser encore Chaque jour tisser notre... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 23:11 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

27 août 2006

pas question d'ecrire : P.P. ( alceste)

Il y a des mots que je n’aime pas, que je n’aime ni lire ni écrire et dontle graphisme m’irrite.J’attend d’un mot qu’il me donne accès au rêve par son pouvoir d’évocation,sa capacité à m’entraîner dans un monde magique à explorer comme dans »Alice au pays des merveilles «.Il y a des mots avec lesquels je n’aime pas jouer, et que mon clavierignore. Pour chacun de ces mots sacrifiés, il y a certainement de bonnesraisons. Celui auquel je fais allusion, a déjà cette sonorité triviale quiraisonne dans un texte comme une fausse note .Je... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 23:07 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
27 août 2006

Rêverie enfantine (Roudounet)

« Dessine moi une maman » dit l’enfant à la lune. La mienne est partie là-haut dans les nuages. Papa dit qu’elle est un ange, mais moi les anges je ne les vois pas, j’aimerai mieux qu’elle soit une étoile qui brille le soir et qui me ferait un clin d’œil avant de m’endormir. L’enfant se met à pleurer doucement et la lune attendrie se met à dessiner une jolie maman. « Tu vois elle dort sur la plage ta maman ».L’enfant sourit, content il s’allonge à coté d’elle, sa main effleure celle dessinée sur le sable, les yeux levés au ciel, il... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 11:21 - Commentaires [6] - Permalien [#]
27 août 2006

Pourtant je fais le mort … (Lorraine)

         Ca, c’est moi. Couché deux fois sur le sable.  En vrai eten dessin. Je fais le mort. J’aime bien faire le mort. Surtout quandl’oncle Anselme est là. Il m’aime bien, l’oncle Anselme. Il resteprès de moi « à me veiller » qu’il dit, quand mes parents sortent àdeux.          Je fais le mort dans mon lit. L’oncle Anselme fait lapetite souris qui monte, qui monte…mais souvent qui descend. Jen’aime pas. Il me chipote. Il me tripote. Pourtant je fais le mort.Pour... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 11:06 - - Commentaires [14] - Permalien [#]