Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

28 août 2006

Saint-Nicolas (Béa)

Je vais vous dire un secret : j’ai déjà bien réfléchi à la lettre que je vais écrire à Saint-Nicolas.  Attention, je vous fais confiance, vous ne le direz à personne…  promis ?

Naturellement, on n’est qu’au mois d’août, et il faut encore dormir beaucoup de fois avant que Saint-Nicolas ne vienne apporter ses cadeaux.

Mais j’y pense, et je voudrais bien que vous m’expliquiez : nous sommes des millions de petits enfants sur la terre.  Et Saint-Nicolas reçoit des millions de lettres chaque année.  Dites-moi tout ce que vous voulez, ce n’est pas possible qu’il connaisse tous les enfants.  Et je me demande bien comment je vais faire pour qu’il me connaisse, moi…  et surtout, pour qu’il lise ma lettre en premier, et qu’il m’apporte tout ce que je vais lui commander.

Alors, j’ai une idée : je vais me dessiner en tellement grand que Saint-Nicolas, de là-haut, il ne verra plus que moi.  Ca  tombe bien : je suis sur la plage, je m’ennuie, mes parents sont couchés, ils prennent ce qu’ils appellent un bain de soleil (je ne comprends pas bien : le soleil est caché derrière les nuages, j’ai plutôt l’impression qu’ils prennent un bain de sommeil).

Je trouve un grand bâton, et je commence mon dessin.  Comme c’est difficile ! C’est tellement grand que je ne vois pas ce que je fais : d’abord la tête, avec des yeux et un petit chapeau (dites, vous trouvez qu’elle me ressemble, cette tête ?), puis le corps, les bras, les jambes.  Voilà, j’ai fini, je suis bien fatigué. Je me couche à côté de mon dessin, et je pense très fort à Saint-Nicolas, pour qu’il regarde vers ici.

Et puis, je me lève brusquement, et je cours éveiller ma maman : j’ai terriblement besoin de faire pipi.

Posté par Coumarine à 15:57 - Béa - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

  • Ah! oui ça! Excellente idée pour un petit garçon en vacances au bord de mer...
    Voilà encore un texte tendre et frais, comme ce petit bonhomme
    Merci Béa

    Posté par Coumarine, 28 août 2006 à 16:00
  • J'aime le bain de sommeil (surtout qu'en ce moment j'en aurai bien besoin) quelle belle idée

    Posté par Myriel, 29 août 2006 à 14:17
  • Cela fait du bien de pouvoir rire tout simplement, ... moi aussi, je trouve tellement frais. Merci

    Posté par Poème de vie, 29 août 2006 à 19:53
  • Une fois de plus, j'aime la vérité du moment qui anime ces enfants. Ce qu'ils pensent, ils le pensent tellement fort que les choses en deviennent vraies ... en tout cas durant le temps de connexion avec l'au-delà des réalités adultes. Malheureusement, ils sont souvent bien vite, trop vite rappelés à la réalité des adultes! Et pffft le rêve! Quand ils seront grands, seuls les plus chanceux mettront des années à se reconstruire une saine capacité de rêver! Merci, Béa, pour ce texte.

    Posté par Coquelicot, 29 août 2006 à 22:39

Poster un commentaire