Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

27 septembre 2006

Musicien (Gaëlle)

Je ne l'aime pas, mais tant pisje dois la jouer cette maudite symphonie.Une aubaine, un tournant de ma vie,mais ce compositeur, il m'ennuie!J'aimais ma musique; ivresse: do, sol, la, si...Mais on ne s'intéresse plus à mes envies,on veut faire de moi une star, quelle comédieet moi, en silence, j'ai dit oui, hypocrisie!J'ai la tête qui tourne...
Posté par patitouille à 17:01 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

27 septembre 2006

CONTREPOINT (Colette)

Je ne l'aime pas, mais tant pis...Je suis comme ça. J'aime à fond. Je déteste à mort.Il me suffit de quelques secondes pour savoir si le courant passera...Mes yeux concertent à la dérobée le timbre de sa voix intérieure. Je m'en doutais! Les aigus devraient mettre le bémol, les basses me glacent les sangs! J'ai une folle envie de m'enfuir allégro, mais il s'accroche à ma partition. Il me donne le La, marque un point d'orgue, attend que je joue la gamme des sentiments...Sur le divan, je contemple le plafond blanc. Je ne suis pas en... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 17:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
27 septembre 2006

LUI ( Valou )

Je ne l’aime pas, mais tant pis, il s’est présenté à moi . L’homme de couleur. L’homme orchestre. Je n’aime pas la contrebasse seule mais mariée à tous les instruments qu’il joue si bien : trompette, percussions, congas, guitare dans un tempo de reggae.La musique chante dans mon âme. Elle m’ensorcelle et le fantôme reprend vie .Sa voix m’ensorcelle. La danse s’accomplit et ne peut s’empêcher d’apporter la poudre d’escampette. Elle m’emporte au gré des notes et mon corps ne fait qu’un avec ma tête. Tout cela... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 09:31 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
27 septembre 2006

J'adore (Wictoria)

Je ne l'aime pas, mais tant pis car ce soir est le grand soir, avec un S majuscule comme Soie. La soie de ma robe qui épouse mes formes, pareilles à une contrebasse. Je la trouve un peu trop moulante à mon goût mais il m'aime ainsi. D'ailleurs, il ne voit rien de mes défauts, ceux qui me contrarient tant, ceux qui rendent les jours un peu moins lumineux, ceux qui me retiennent d'être totalement moi-même, parfois. Il voit beaucoup de choses que j'ignore. N'y pensons plus car dans quelques heures je serai dans la salle murmurante et... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 09:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]