Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

06 octobre 2006

La mer à boire ( Colette)

Au matin, le verre était vide. La mer avait tout bu, s'était noyée dans l'eau de vie. Elle était pleine et se riait des bateaux et du vent et de la lune.Là-haut, l'enfant de la falaise avait tout vu, tout entendu! Elle s'était saoulée comme les marins les soirs de désespoir. Et l'enfant se demandait d'où lui venait ce grand chagrin...La mer montait le ton, vacillait à outrance, léchait l'écume dans de grandes lampées, tutoyait Dieu. C'était sa façon à elle de se vider la tête, d'en oublier le phare, la falaise et la ligne d'horizon.... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 17:01 - - Commentaires [17] - Permalien [#]

06 octobre 2006

Le dernier pas (Bugul An Aod)

Au matin, le verre était vide. Encore un matin, un matin pour rien. Encore un matin, sans raison ni fin. D’ailleurs, c’est bizarre que justement ce soit cette chanson de 1984 qui passe en ce moment sur sa radio, c’était justement Sa chanson préférée… Et Lui, Il ne sait plus trop comment il était arrivé là, à 500 kilomètres de sa vie actuelle … Les nervures du bois du bar comme unique lien. Attablés chacun un verre à la main. La nuit qui s’accentue au loin. La soirée qui touchera bientôt à sa fin. Des souvenirs au bord du cœur.... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 17:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
06 octobre 2006

Un signe (Abstruse)

Au matin, le verre était vide.Sa place était vide Mon cœur était vide Je sus qu'elle m'avait quittéElle l'avait sans doute décidé Ce jour elle m'abandonneraitComment pourrais-je l'accepter ?Comment pourrais-je m'y résigner ?J'avais juste envie de hurlerJamais je ne la reverraiJe ne l'entendrai plus chanter Le silence viendrait s'installerSes cendres, on les avait jetéesJuste là dans la mer glacéeLes vagues les avaient emportéesA l'aube des âmes envoléesJe viendrai guetter la jetéeUn signe d'elle je scruteraiCette main qui prit son... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 09:01 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
06 octobre 2006

Le grand vide (Elvire)

Au matin, le verre était vide, et lui amerEt par-dessus l’épaule, jeté à la merComme l’aube turquoise dans l’élan,Les nuées blanches coulaient à l’océanLà-haut, sur la sombre falaiseAu carré d’une fenêtre, une braiseBrillait encore de l’éclat de cristal d’une nuit d’ivresseReclus dans ses barrières de paresseVerre à la main,A trembler son avenir, ses lendemainsA boire sa vie jusqu’à la lieSombre épouvantail en charpieLe sort en était donc jetéPantin raidi, affoléMême pas peur aux oiseauxLes goélands menaçants : des fanaux Fin de... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 09:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]