Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

07 octobre 2006

Vertigo (Lorraine)

Au matin, le verre était vide.  La bouteille aussi.  Je me regarde : ciel, je suis difforme !

Mon nez a une main qui libère un oiseau et sur mon front un petit personnage crie : « Ohé du bateau ! Ohé du bateau ! »… Il tangue, agite une lanterne qui m’aveugle, comme s’il voulait éclairer le ciel, j’ai le vertige, mon front se cabosse, mon menton s’allonge, ma barbe plonge dans la mer et la mer  chavire…

Qui veut de moi, pauvre bonhomme ballotté par les flots, gigantesque épave échouée au pied du lit… Du lit ?  Quel lit ?  Le vôtre, Madame ? Mais, qui êtes-vous ?...

Posté par patitouille à 09:00 - Lorraine - Commentaires [21] - Permalien [#]

Commentaires

  • oh la... fait pas bon se réveiller le matin dans un endroit peuplé de gens qu'on ne reconnait pas )

    joli, lorraine, drôle et inquiétant à la fois... pauvre homme ! )

    Posté par pati, 07 octobre 2006 à 02:06
  • Oh, là je trouve déjà du surréalisme, ou du fantastique. J'aimais bien l'idée de Coumarine de nous faire écrire un texte - enfin, de nous "proposer" d'écrire un texte un peu surréaliste. J'ai essayé de me rappeler les notions d'écriture automatique. J'ai essayé d'appliquer ce que Coum conseillait: écrire vite, court, en 5 min. Se laisser guider rien que par les mots. Et là, je retrouve cette dimension avec le nez avec une main qui libère un oiseau... Et le personnage sur le front. On se croirait dans "Alice" - bien que ça ne ressemble pas du tout à Alice (et heureusement!)

    Chouette.

    Posté par Pivoine Blanche, 07 octobre 2006 à 09:38
  • très réussi - tout y est - plus l'humour, plus léger que la bouteille

    Posté par brigetoun, 07 octobre 2006 à 10:15
  • ce petit texte m'a bien fait rire. Sensation très agréable pour commencer le week end
    Comme quoi, l'alcool fait des ravages

    Posté par Monchanie, 07 octobre 2006 à 10:55
  • Ah ! le surréalisme de ton texte !! j'adore !
    En plus, dans une version intermédiaire, j'avais "transformé" la bâtisse à droite en un profil humain... Projet ensuite abandonné et voila qu'il ressurgit dans ton texte.
    Curieux effet pour moi !

    Posté par Alainx, 07 octobre 2006 à 11:43
  • Ciel! On est entre ciel et terre!
    Le pauvre homme, abandonné du ciel en voit de toutes les couleurs! Le ciel lui tomberait sur la tête que ce ne serait pas pire!
    Ciel, Madame,d'ivresse, vos beaux yeux me font tomber du lit!C'estla faute à Lorraine, la coquine, qui m'a fait boire jusquà plus soif!

    Posté par colette, 07 octobre 2006 à 13:44
  • PAUVRE HOMME...

    Ce pauvre homme te remercie, Patou,

    Lorraine

    Posté par Lorraine, 07 octobre 2006 à 13:44
  • SE LAISSER ALLER...

    Je me suis laissée aller, Pivoine...J suis devenu un bonhomme ivre, pour un instant! 9a, c'est surréaliste!...

    Amitié,

    Lorraine

    Posté par Lorraine, 07 octobre 2006 à 13:45
  • MERCI

    Merci, brigetoun, pour ton message, court mais efficace!

    Posté par Lorraine, 07 octobre 2006 à 13:46
  • L'ALCOOL,...

    Je ne sais pas si c'est l'alcool qui fait des ravages, Monchanie, ou la consigne... Merci pour ton commentaire,

    Posté par Lorraine, 07 octobre 2006 à 13:48
  • L'IMAGINAIRE

    Alainx, l'imaginaire nous a fait cheminer ensemble un instant...Dès que j'ai vu l'image, j'ai pensé à un profil humain. C'était emballant! En tous cas, on inspiration nous a donné un beau sujet de consigne, inattendu et, pour moi, guilleret!

    Posté par Lorraine, 07 octobre 2006 à 13:52
  • IL NE S'EN SOUVIENT PLUS...

    Colette, dans quel lit? Chez qui donc? Vous m'en contez, madame! Boire, moi? Allons donc! Me voici debout (vacillant...peut-être), ignorant qui vous êtes...Comment, je vous serrai de près? Quand donc? Où ça?.. Il me souvient d'une aimable soubrette appelée "Lorraine", je pense, qui me servit un nectar dont je repris un peu

    Dans votre lit?...Et vous, Madame, vous y étiez?...

    Ciel!

    Posté par Lorraine, 07 octobre 2006 à 13:59
  • Qui veut de cet homme difforme, de cette épave échouée au pied d'un lit?
    Moi, je veux bien si.........
    Avec des "si" je mets cet homme dans une bouteille et si....je jette la bouteille à la mer.

    Posté par Charlotte, 07 octobre 2006 à 14:59
  • SI....

    Charlotte! Mais ce serait un crime épouvantable! Ce pauvre homme dans une bouteille! Jetée à la mer... Après l'avoir extirpé de ton lit....

    O Femme cruelle!

    Posté par Lorraine, 07 octobre 2006 à 15:36
  • J'ai pris du plaisir à lire ton texte. Humour et dérision de cet homme ivre se fondant dans l'image d'Alainx

    Posté par Christine, 07 octobre 2006 à 19:05
  • Heureux !

    Heureux qui, comme un fleuve, peut suivre le cours de son lit! Et du tien se laisser bercer de frissons surréalistes à fleur de peau.

    Amical bravo

    Largo

    Posté par Largo, 08 octobre 2006 à 12:40
  • Heureux !

    Heureux qui, comme un fleuve, peut suivre le cours de son lit! Et du tien se laisser bercer de frissons surréalistes à fleur de peau.

    Amical bravo

    Largo

    Posté par Largo, 08 octobre 2006 à 12:40
  • court, efficace et drôle !

    Posté par Farfalino, 09 octobre 2006 à 13:37
  • MERCI!

    Le petit frisson de l'étrange, tu l'as ressenti, Largo? Il faut dire que l'illustration d'Alainx invite à tous les voyages. Es-tu revenu du tien?...

    Farfalino, court parce que je suis une "bonne élève"...Les consignes demandent de sabrer le superflu. Alors, à force de sabrer, tu vois ce qui reste! Efficace, j'en suis ravie! Et drôle, sans doute parce que j'aime rire!

    Posté par Lorraine, 10 octobre 2006 à 15:39
  • IVRE

    Christine, merci pour ta lecture qui a suivi l'image d'Alainx et la mienne, juxtaposées.

    Amicalement,

    Posté par Lorraine, 10 octobre 2006 à 15:43
  • court et drôle

    merci !

    Posté par Abstruse, 12 octobre 2006 à 10:19

Poster un commentaire