Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

09 octobre 2006

La Reine des Nuées (Monchanie)

Au matin, le verre était vide.

Je restais assise à la table de ce café, fixant mon voisin du regard, incapable de me sortir de l’histoire que je venais d’entendre.

Il avait passé la nuit à me raconter ce long voyage à travers le temps, ces êtres féeriques venus du fond des âges, ces paysages fantasmagoriques.

Il avait longuement dessiné ces nuées bleues profondes, traversées de vols d’oiseaux étranges aux ailes démesurées.

Il avait surtout parlé d’elle, leur Reine à tous, la Reine des Nuées.

Beauté mystérieuse, regard glaçant, voix ensorcelante. Sans pitié aucune pour les voyageurs égarés dans son royaume. Personne n’avait le droit de violer ses terres protégées du monde des humains par des incantations magiques. Les rares qui passaient au travers ne s’en revenaient jamais, jetés en pâture à ces hordes d’oiseaux.

Il en était revenu lui. Il ne comprenait pas pourquoi elle l’avait épargné. Un long échange de regard lorsqu’il s’était trouvé face à elle, fouillé jusqu’au plus profond de ses entrailles par ses yeux de givre, aucun souvenir ne lui avait échappé.

Un geste de la main, comme une aile qui se déploie et il s’était retrouvé, étourdi,  devant cette chapelle, près de ce village, à côté de ce café où il avait passé la nuit à raconter son histoire, encore empli par ce regard.

Soudain, un lourd battement d’aile se fit entendre dehors et une ombre gigantesque obstrua la clarté du soleil levant.

Posté par patitouille à 17:00 - Monchanie - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

  • eh bien voici un excellent exemple de ce qu'on appelle une chute libre

    tu as très bien rendu l'atmosphère pesante et magique installée entre le conteur et celui qui l'écoute. on se laisse facilement embarquer dans ce conte étrange et beau.

    et quelle chute ! quand le conte devient réalité... tremblez, pauvres hommes !

    bravo

    Posté par pati, 08 octobre 2006 à 01:15
  • joli le geste de la main comme une aile qui se déploie

    Posté par brigetoun, 09 octobre 2006 à 23:13

Poster un commentaire