Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

11 octobre 2006

Attrapeur d'embruns (Fleur)

Au matin, le verre était vide. Au matin, le verre était vide ! AU MATIN LE VERRE ETAIT VIDE ! La précieuse liqueur envolée, la précieuse liqueur jalousement conservée, la précieuse liqueur dans ce verre. Mais comment était-ce possible ? MAIS COMMENT ETAIT-CE POSSIBLE ? Qui pouvait bien l’avoir vidé ? Qui ? Qui ? QUI ?Au soir l’armoire était vide, la pièce était vide, la maison était vide, le monde était vide. Mais le verre était plein ! Au matin le verre était vide … mais le guetteur de nuit était plein. Plein de la précieuse liqueur,... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 17:01 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

11 octobre 2006

Adultères (Poème de Vie)

Au matin, le verre était vide. Pour la première fois depuis des mois, le chagrin s’était retiré, avait abandonné ses gouttelettes moroses sur un autre causse. Rien à noter sur mon calepin ! Météo du cœur, zéro millimètres de rancoeurs ! Curieux vide blanc après tant de pages noircies de statistiques infernales. Un tout petit trait rectiligne horizontal ! Dans les ténèbres lugubres de mon imaginaire bouleversé, une forme étrange trace ses courbures irréelles sur un horizon aux lueurs querelles. Un monstre sortant de sa torpeur, encore... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 17:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
11 octobre 2006

Migration. (Thierry)

Au matin, le verre était vide.La mémoire insipide.La vie livide.La soirée solitaire fût bien trop liquide.Toutes les bouteilles sont vides. Mon esprit flotte, barquasse entre deux mondes.L'un d'eux est la raison, figé comme cette rambarde de quai. L'autre, la déraison, l'imaginaire délié et tourmenté, ensemble à la dérive sur des flots furieux et indomptés. Dans ce monde sans raison, ma maison d'enfance, elle est belle, bien plus belle qu'elle ne l'a jamais été. Et les monstres d'antan, ceux qui étaient là au bord du gouffre, m'y... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 09:01 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
11 octobre 2006

L’oiseau de nos rêves (Asterie)

Au matin le verre était vide, la main s’est ouverte et l’oiseau s’est envolé. Nul ne sait où il va, nul ne le suit, comme la louve sauvage on ne sait le lier à un lieu ou à un maître.Il se nomme Liberté.Il est le gardien de nos rêves. Chaleur il est fantasme, douceur il est amour, noir et froid il est cauchemar. Il picore ton monde et vient déposer au creux de ton oreille sa graine merveilleuse.Si tu gardes les yeux fermés en restant très attentif, tu sentiras l’instant magique où il se posera sur ton épaule et introduira délicatement... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 09:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]