Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

13 octobre 2006

L’attente (Alainx)

Au matin le verre était vide, comme je le suis moi-même depuis trop longtemps. Rien n’est plus pareil depuis ce lamentable échouage sur ces rochers. Croyez-moi, je fus splendide, j’eus mes heures de gloire et le tout-maritime se précipitait pour demeurer chez moi.

Personne hélas n’aime les vieux, sauf cet enfant-guide avec son sémaphore dérisoire qui revient chaque nuit précédant la pleine-lune.

Il est chargé de le guider.

Comme moi il croit encore aux sortilèges, parce qu’il a l’œil vif et l’âme ardente. Il fait scintiller le fanal arrière avec la confiance qu’il perce les brumes nocturnes et froides pour l’attirer vers nous. Cette nuit-là une fois encore mon cœur de pierre se fend, mon espérance renait. Nous attendons patiemment sa venue. Seul le ressac régulier rythme l’obscurité pâle.

Si j’ai quelques murs aveugles, d’autres ont des oreilles, les miennes ont l’acuité du guetteur. Aussi, bien avant que le gamin ne le voit, me parvient le glissement d’air sur ses plumes déployées. Aussitôt je m’ébranle, manœuvre ma machinerie. Hélas je craque de toutes mes lèpres, et chacune de mes lézardes est douloureuse. Le temps de soulever mon pesant bras de pierre, le voila qui m’échappe à nouveau.

Pour un mois encore je demeure prisonnier.

Posté par patitouille à 09:00 - Alainx - Commentaires [8] - Permalien [#]

Commentaires

  • une maison en chasse... belle idée, alainX

    et alors ? ça fait quoi d'écrire sur une de tes créations ? )


    "Hélas je craque de toutes mes lèpres, et chacune de mes lézardes est douloureuse. "

    cette phrase m'émeut, beaucoup.

    c'est un beau texte, merci

    Posté par pati, 12 octobre 2006 à 11:56
  • Ce que je préfère:"Si j'ai quelques murs aveugles, d'autres ont des oreilles, les miennes ont l'acuité du guetteur."
    C'est ce que j'attends d'un psy!
    Ne pas comprendre tout ce qu'il dit ou écrit...cela aussi fait partie de leur mystère!

    Posté par Charlotte, 13 octobre 2006 à 17:41
  • Et voilà donc le texte de l'auteur de la photo-montage...je reconnais que je l'attendais avec une certaine impatience...
    Sérieusement Alain j'aime bcp ce texte...à l'écriture à la fois sobre et puissante...
    Le vieux fort qui guette celui qui le fera revivre, qui le sortira de sa prison
    J'aime beaucoup le dernier paragraphe qui exprime la "souffrance" du vieux fort au pesant bras de pierre, tellement pesant que l'oiseau s'échappe une fois de plus
    La dernière phrase est de ces phrases-choc...
    Il y a quelques chose de pathétique dans ce vieux fort qui de mois en mois attend en vain sa délivrance...

    J'aime énormément le symbolisme de la pleine lune...ben oui...!

    Posté par Coumarine, 13 octobre 2006 à 19:49
  • La vie de cette forteresse est très bien rendue. Elle vit sous ta plume. J'ai beaucoup aimé.

    Posté par Christine, 13 octobre 2006 à 20:26
  • C'est exactement la même question qui m'est venue à l'esprit: comment ça se passe, quand on écrit d'après sa propre photographie? As-tu pris tes distances - es-tu devenu "un autre"? Restait-il des petites choses communes entre le climat autour (avant, pendant et après traitement) de la photographie? Y a-t-il un certain équilibre, une certaine communauté entre AlainX écrivant, et AlainX photographiant?

    Sinon, j'aime beaucoup le "Croyez-moi, je fus splendide". (Cela ferait vraiment un très très bel incipit!)

    Super !

    Posté par Pivoine Blanche, 13 octobre 2006 à 23:56
  • Pivoine Blanche, difficile de répondre, je manque de recul, mais la question m'intéresse assez fortement...
    Très probablement que je reprendrai cela "chez moi" dans une entrée.
    Car je pressens avoir des choses à déchiffrer, mais il faut que ça décante pour jaillir... je fonctionne ainsi...

    Posté par Alainx, 14 octobre 2006 à 11:12
  • C'est très intéressant de découvrir le texte et la vision du concepteur de l'image.
    Phrase cruelle : "Personne hélas n'aime les vieux". Très beau texte, douloureux et très imagé. Merci de nous l'avoir fait partager et d'avoir créé une aussi belle photo.

    Posté par Micheline B, 14 octobre 2006 à 18:19
  • Moi aussi je crois encore aux sortilèges !

    Posté par wictoria, 15 octobre 2006 à 16:55

Poster un commentaire