Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

25 octobre 2006

Inavouable... (Tanette)

En ma qualité de chef de famille, je me dois d’être à la hauteur, il m’appartient d’assurer le bon déroulement de ce séjour que nous attendions tous avec impatience . Personne ne doit soupçonner l’angoisse qui s’est emparée de moi depuis une semaine à l’idée de monter dans l’avion. Nous avons choisi notre destination d’un commun accord, je m’en faisais une joie tout comme les autres membres de la tribu…je m’étonne de cette réaction subite et incontrôlable..

L’hôtesse nous installe, je commence à transpirer, mes mains sont moites, mon cœur bat très fort. Je guette le moindre signe sur les visages du personnel qui pourrait calmer ou augmenter mon inquiétude… Rien , Impassibles. Mes enfants et leur mère ne contiennent plus leur joie, regardent à travers le hublot et commentent leurs impressions qu’ils essayent en vain de me faire partager.

Je décide de fermer les yeux, nous avons décollé, impossible de faire marche arrière, autant passer ces 8 heures du mieux possible… Quoi ? 8 heures, jamais je ne supporterai….

Tout à coup : un trou d’air, un haut le cœur, ça y est on se scratche !…Au secours.. ! J’ouvre les yeux, les mains agrippées aux accoudoirs, autour de moi : calme plat, tous les visages sont sereins.

-         Papa, c’est chouette !

-         Mon chéri, c’est formidable, on est bien, je n’ai pas peur du tout.

Je bredouille oui, oui et fais mine de me rendormir… (ils ne sauront jamais combien je donnerai pour être dans mes charentaises à la maison)

Au bout d’un temps interminable et après plusieurs sursauts comme le précédent, l’avion amorce l’atterrissage, mon courage revient d’un seul coup , je me sens réinvesti de mon rôle de chef de famille , ils vont être étonnés de ma facilité à les guider dans un pays inconnu, heureusement que je suis là !

Posté par Coumarine à 17:02 - Tanette - Commentaires [10] - Permalien [#]

Commentaires

  • hihi, j'ai souri et même ri au dernier paragraphe...
    Voilà l'homme qui réinvestit son autorité de chef de famille
    J'aime bien quand les hommes se révèlent simplement vulnérables, comme des êtres sensibles, qui ont des peurs comme tout le monde
    Merci Tanette

    Posté par Coumarine, 25 octobre 2006 à 17:59
  • Oui, c'est très bien vu, l'homme, "chef de famille", pas macho, mais tenant quand même à son image de mâle dominant... faisant tout pour donner l'impression qu'il maîtrise la situation, alors que c'est la panique à l'intérieur... combien d'hommes mariés vont se reconnaître ?

    Et puis c'est bien, ton texte n'est pas tragique, et ne tourne pas non plus autour des "problèmes de couples" qui cachent les apparences. Ouf, un texte drôle sur la vie de tous les jours !

    Posté par Sammy, 25 octobre 2006 à 18:22
  • et tu as posé combien de questions à l'hôtesse au sol et changé les bagages de place combien de fois et...

    Posté par brigetoun, 25 octobre 2006 à 19:30
  • J'aime le rendu de ce rôle de chef de famille en "vacances" durant le trajet ... Texte, à mes yeux, tragi-comique. Le comique vient du fait que les autres ne voient rien du malaise du mâle, le tragique vient de sa solitude... à moins que ce ne soit le contraire?

    Posté par fc, 25 octobre 2006 à 21:01
  • j'ai doublement ri à ton texte, tanette

    parce que les avions, je les cotoie de près tous les jours ))

    oui, elle est pas si drôle que ça, cette peur panique, quand on ne se donne pas le droit de la partager. l a dû vivre un grand moment de solitude, ton bonhomme )

    beau texte, bravo !

    Posté par pati, 25 octobre 2006 à 22:18
  • J'ai bien aimé aussi. Un point de vue original qui nous change des trains (d'ailleurs pourquoi la majorité a-t-elle pensée à l'attente d'un train). J'aime bien le décalage sans doute réel entre le fait d'être à la hauteur et la peur que l'on ressent.

    Posté par Farfalino, 25 octobre 2006 à 23:14
  • C'est vrai qu'on a appris à un homme à cacher ses émotions et ton texte le traduit très bien. Bonne description de ce que ressent celui (ou celle) qui a peur de prendre l'avion. Je connais...

    Posté par Micheline B, 25 octobre 2006 à 23:41
  • je me suis entièrement reconnue à la place de ton personnage. La peur de prendre l’avion…le visage qui pâlit, les mains moites, le cœur qui palpite, les jambes tremblotantes et cette peur inavouable pour un « chef de famille » ! tu as vraiment bien dessiner en mots cette peur… heureusement je ne suis pas Chef de famille....

    Posté par Brie, 26 octobre 2006 à 18:21
  • j'ai jamais pris l'avion, alos, j'ai de la chance de ne pas être le chef de famille d'après toi? ça me rassure!! merci!!

    rires!!

    Posté par marie.L, 26 octobre 2006 à 19:02
  • "Je me sens reinvestit de mon rôle de chef de famille"
    J'aime beaucoup la fin, ça m'a bien fait rire ! puis c'est sympa de prendre l'avion (enfin pas pour lui ), c'est vrai que tous les textes sont pour prendre le train ...

    Posté par Matts (-Hideto), 27 octobre 2006 à 18:10

Poster un commentaire