Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

05 novembre 2006

La petite sirène (Marie-Aude).

Elle pleure, la petite sirène. Elle pleure et plonge son regard noir dans les eaux sombres qui enserrent son rocher de solitude. Son prince charmant s'en est allé. Et chaque soir, lorsque le jour décline et qu'à l'horizon enfin scintillent les étoiles d'espérance, elle penche son visage triste vers la mer et cherche le reflet tant aimé. Mais elle a beau scruter les flots et tendre à l'infini son cou gracile et pâle,  lancer au vent du Nord la flamme de ses cheveux roux, tel l'étendard vibrant de son amour égaré, l'onde reste muette. Et seuls ses sanglots déchirent l'air du soir.
C'était une belle histoire pourtant. Ils s'étaient rencontrés au détour d'un nuage, s'étaient aimés très vite, avec la tendre fougue de jeunes adolescents. A l'abri du rocher, sur leur île déserte, ils ont parlé longtemps. Et chacun de leurs mots se changeait en caresses. Ce fut un bel été, la mer était limpide et la lune immobile écoutait leurs serments. Mais l'été est bien court et le désir volage. Au  premier ciel changeant, l'amoureux s'éclipsa. Et depuis son départ chaque nuit elle attend. Immobile et transie, elle parle aux douces vagues qui meurent sur le rocher, leur raconte l'Amour, le rêve évaporé. Elle apprend la patience, se dit qu'elle sait attendre. Son beau prince reviendra. Elle sait qu'il reviendra, la prendra dans ses bras. Ensemble ils valseront sans fin sous les étoiles. La petite sirène sourit. Pour cette minute de bonheur, cette seule petite minute, improbable et fragile, elle est prête à jouer sa vie. Alors c'est décidé, elle vivra centenaire.

Posté par patitouille à 17:01 - Marie-Aude - Commentaires [13] - Permalien [#]

Commentaires

  • Je me suis plongée avec délice dans cette si jolie histoire de ta petite sirène. Envie de lui chanter " Pleure pas petite sirène, La ville dort encore, Ton histoire commence à peine."

    Posté par Lukeria, 05 novembre 2006 à 17:35
  • jolie, douce et éternelle histoire

    Posté par brigetoun, 05 novembre 2006 à 19:32
  • Pauvre petite sirène qui va attendre comme la belle au bois dormant que son prince vienne la réveiller de son centenariat

    Posté par Christine, 05 novembre 2006 à 20:47
  • Un conte doux et nostalgique...
    Les amours finissent-ils donc toujours ainsi?Mais pour une seule minute de bonheur, la petite sirène qui attend fidèlement est prète à parier sa vie
    Merci Marie-Aude

    Posté par coumarine, 05 novembre 2006 à 20:55
  • arf ! une rage de dents particulièrement féroce m'a tenue éloignée du net jusqu'à maintenant !
    désolée d'avoir tardé à poser un commentaire. je sais comme il importe que vous soyez lus...

    Marie-Aude, j'adore ton texe. tu m'as dit que cette image de la petite sirène s'était imposée à toi de suite. tu as bien fait d'écouter cette petite voix, ton texte est tout emprunt de douceur, d'amour serein, nanti d'une force incommensurable.
    frêle, oui. mais pas fragile, cette sirène à l'air transi... dont "seuls ses sanglots déchirent l'air du soir."

    très belle page d'écriture, Marie-Aude, vraiment.

    Posté par pati, 05 novembre 2006 à 21:25
  • L'amour rend éternel ! Joli texte

    Posté par Farfalino, 06 novembre 2006 à 07:33
  • La petite sirène, triste par l'attente, mais optimiste pour l'avenir, est merveilleusement décrite. Quelle délicatesse, et aussi une belle leçon de morale et d'espoir pour les femmes qui vivent mal leur solitude.

    Posté par Micheline B, 06 novembre 2006 à 10:04
  • "Et chacun de leurs mots se changeait en caresses.". Une phrase belle, si proche d une histoire vécue...

    Posté par lio, 06 novembre 2006 à 11:26
  • Jolies images d’un amour violent mais bref comme il en existe …quelques unes pourraient sans doute se retrouver dans les émotions de ta petite sirène. Vraiment un beau conte !

    Posté par brie, 06 novembre 2006 à 11:55
  • Très beau, très romantique !
    Quel joli texte !

    Posté par Amanda, 06 novembre 2006 à 17:33
  • Il était une fois ... et pourvu que ça recommence. Pour une seule minute de ce bonheur ... sa patience mérite bien plus qu'une minute! Beau texte patiné par une poésie éternelle!

    Posté par fc, 06 novembre 2006 à 17:49
  • Il était une fois...une histoire pour petits et grands, à lire avant de s'endormir...
    Beaucoup de poésie dans ce joli texte à livre ouvert.Beaucoup de magie dans le choix des mots. Merci!

    Posté par Colette, 08 novembre 2006 à 14:29
  • Je suis content, content, content. Si, si. Alors c'est décidé, elle reviendra écrire ! Je n'en doutais pas vraiment, mais tu avais l'air encore un peu hésitante lors de ta première participation. Te relire me fait très plaisir, tu as une vraie place pour toi ici, et ce n'est pas Coumarine qui dira le contraire

    Mince, c'est beau, tout simplement. Tu as une façon d'aligner les mots que j'aime beaucoup, passeuse de mémoire ou raconteuse d'histoires... Quelle que soit l'option que tu choisis, c'est toujours ta voix que l'on entend.

    Posté par Sammy, 09 novembre 2006 à 17:26

Poster un commentaire