Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

17 novembre 2006

L’instant « T » (Elvire)

A la croisée des chemins, à grands pas, je m’éloigne.Maintenant, c’est décidé, j’avance, droit devant moi.A droite comme à gauche, j’ignore les grandes avenues qui semblent si bien tracées, les petites pistes sinueuses, les vertes prairies : sur le pavage, comme sur un fil, en droite ligne, je marche.Un pied devant l’autre : assurément si je ne glisse pas, j’irai au bout du chemin. Me revoilà petite fille, bras écartés, en équilibre sur le rebord du trottoir.Pensée magique : si je ne tombe pas, j’aurais devant moi toutes les... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 16:59 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

17 novembre 2006

A la croisée des chemins (Ally)

Ce matin d'automne, c'était l'ultime rendez-vous, il fallait décider. Leur couple battait de l'aile depuis un certain temps, alors ils s'étaient donné rendez-vous dans une grande galerie d'art tout près du rond point Shuman. Ils avaient mis toute leur vie sur la table, elle lui avait ouvert son coeur, son âme, lui avait fait part de ses doutes, ses incertitudes. Et malgré la douleur, la souffrance qu'elle endurait depuis longtemps, ils n'ont pas trouvé le courage de donner une chance à leur couple, trop de rancoeur, de remord, leur... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 16:48 - Commentaires [4] - Permalien [#]
17 novembre 2006

Les ROYAL (Vincent)

Je lui avais bien dit de ne pas mettre son tailleur noir. Surtout pour aller ouvrir le portail à Ségolène et à François. De toutes façons, elle n’écoute jamais c’que je lui dis.   Mais avec son petit sac rouge, je dois reconnaître qu’elle a de l’allure, ma femme.Bon voyons : Les pelouses sont tondues……… Pas de pavé qui dépasse. Ca serait marrant que le petit François, se casse la figure………..Pas de papier gras ou de canettes. Au fait est ce qu’elle a commandé les pizzas. Faudrait que je pense à mettre le mousseux au... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 10:11 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
17 novembre 2006

Error fatal (Claire)

Il est beau comme un dieu grec. Sa voix m'a toujours fait frissonner ; ses mains me fascinent.Il était mon rayon de soleil, ma raison de vivre.  Je haïssais le samedi, espérais les lundis, ne supportais pas les vacances. Loin de lui, j'étais telle un poisson hors de l'eau.Et puis, il s'est trompé de prénom en m'appelant. Il m'a présenté une nouvelle collègue, plus jeune, belle et blonde. Dans ses yeux, j'ai lu le désir pour l'autre. Il l'a installée dans son bureau pour me soulager, Moi, d'une partie de mes tâches.Moi qui... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 10:02 - - Commentaires [15] - Permalien [#]