Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

21 novembre 2006

Vendredi 13 (Farfalino)

La vieille voiture violette hoqueta et rua comme un cheval furieux pour
s'immobiliser quelques mètres dans le grand rond-point. Dans un grand fracas
de verre et de plastique brisé, le front de la conductrice fit connaissance
sans aucune amabilité avec la grosse bulle de chewing-gum soufflée par le
volant. Reprenant ses esprits, elle sursauta : un visage grimaçant de haine
emplissait la vitre côté conducteur. « C'est de votre faute ! J'espère que
vous êtes bien assurée ! » lui cracha un petit homme cramoisi à travers la
paroi protectrice. Elle soupira et descendit sur la chaussée.

Ce n'était vraiment pas un bon jour. Cela avait commencé par le tube de
dentifrice qui avait percé. Le petit homme avait fini de remplir le constat
dans une diatribe colérique contre les femmes au volant « La voiture est le
cheval de l'homme moderne, madame ! » Non, elle ne se rendait pas compte ...

Elle sortit son portable pour appeler son mari. Il n'y avait plus de
batterie. Elle fouilla son sac rouge pour trouver son porte-monnaie. Rien.
Elle souvint l'avoir vu sur le buffet de l'entrée. Pas d'argent, pas de
ticket de métro. « Débrouillez-vous !» laissa tomber laconiquement l'écuyer
contrit de la rosse cabossée.

On ne sort par un vendredi 13 ! Elle aurait du rester terrée comme
d'habitude pour laisser passer les 86400 secondes maudites ! Mais, voilà !
Son mari l'avait persuadée d'aller remplir le frigo, avec force de menaces
et de sanglots implorants : ses parents s'étaient invités à diner ce soir !

A peine quelques mètres sur le gravier et le talon de sa chaussure droite
cassa. Son mari allait vraiment devoir affronter lui aussi, à son tour, sa
peur des vendredi 13 ! Elle marmonna en boitillant « Je vais essayer de
rentrer. Désormais c'est son problème, plus le mien ».

Posté par Coumarine à 09:19 - Farfalino - Commentaires [10] - Permalien [#]

Commentaires

  • ah lala! Farfalino, non ce n'est réellement pas un bon jour pour elle...
    Les problèmes accumulés, les uns s'ajoutent aux autres...et le mari devra s'occuper lui-même du repas!
    Bien imaginé!Bravo!

    Posté par Coumarine, 21 novembre 2006 à 09:21
  • Si après ça on ose encore sortir un vendredi 13!
    Tu as trouvé une dée très originale, Farfalino! Ici, on ne peut pas parler de rupture. Ce défilé de pépins, de problèmes en cascade, donnent du "croquant" à ton texte.
    Bravo!

    Posté par colette, 21 novembre 2006 à 14:31
  • On ne peut parler de rupture ? pourtant,il ny a que ça: rupture de verre et de plastique, de la bulle de chew-gum, du tube de dentifrice,rupture des stocks dans le frigo, du talon ... même du projet de repas! C'est un vendredi 13 à la nieme puissance! Vivement le 14! Belle idée originale!

    Posté par fc, 21 novembre 2006 à 17:57
  • Il y a des jours comme ça où il vaudrait mieux rester au lit. On a tous connu ça, mais là vraiment tu fais fort. Et c'est très drôle! Et très bien raconté. Et puis la prochaine fois elle enverra son mari faire les courses, hein !

    Posté par marie-aude, 21 novembre 2006 à 19:57
  • Ah ce fameux vendredi 13 ! Ca me fait penser à ma grand-mère qui était supertisieuse et qui craignait particulièrement ce jour fatidique. Et puis, elle est morte un vendredi 13...

    Posté par Lukeria, 21 novembre 2006 à 21:27
  • une belle suite d'évènement qui sont racontés avec un brin d'ironie.

    Posté par lio, 22 novembre 2006 à 10:47
  • J'ai bien aimé cette succession de mini-catastrophes, cela me fait l'effet dun petit court-métrage, c'est très visuel et je m'y retrouve totalement.
    Tu sais le jour où mon mari a eu un infarc', la voiture a refusé de démarrer et la machine à laver est tombée en panne...Mais tout est rentré dans l'ordre...
    Ouf !
    J'adore ton personnage !

    Posté par Amanda, 22 novembre 2006 à 16:49
  • Le pot qu'elle a eu d'échapper au PV pour excès de vitesse !

    Posté par Dan, 22 novembre 2006 à 19:50
  • oui belle idée originale, vraiment bien trouvée, et bien exploitée bravo !

    par contre, je me demande ce que ton texte gagnerait comme force d'impact, s'il n'était pas écrit au passé simple...

    Posté par pati, 24 novembre 2006 à 13:16
  • passé simple ou passé composé ou présent, vaste problème dont je n'ai pas les clefs pour faire un choix. Ecrire au présent ne m'est pas naturel.

    Posté par Farfalino, 24 novembre 2006 à 20:13

Poster un commentaire