Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

22 novembre 2006

Dilemme maternel ( Tish )

Nous ne marcherons plus ensemble maintenant. Bien sûr nos pas ne seront pas
loin, mais ils ne se suivront plus. Je me rappelle de tous ces moments,
depuis sa naissance, depuis le moment où j’ai senti son âme en moi …

J’ai assisté à ses premiers mots … C’est une drôle d’émotion d’avoir été
présente aux premiers mots de toute sa vie !

Je ne pensais pas que ça passerait aussi vite … J’espérais que ces instants ne
s’enfuiraient jamais, que nous pourrions rester figés ainsi durant
l’éternité. Mais malheureusement, j’avais sous estimé le temps. Il ne faut
pas sous estimer le temps ! C’est un adversaire discret mais impitoyable. La
seule chose que nous puissions faire, c’est de l’oublier …

Un flash … Je revois le moment où elle m’annonce qu’elle a un petit ami et
qu’ils veulent s’installer ensemble. Comment ça ?! Tu veux vraiment vivre
avec lui ?  Ah non !!! Et puis tu es trop jeune !!!
Je crois que le plus dur pour moi fut l’instant où je me rendis compte que
mon bébé, que mon amour de petite fille était devenue une femme …

Un bruit, une silhouette me tire de mes pensées … C’est mon mari. Il tient
un morceau de tissu rose pâle à la main. D’un ton calme et légèrement amusé,
il me dit :
«  - Je crois que son pull a encore déteint sur tous ses T-shirts … »
Avec un léger sourire aux lèvres, je lui réponds d’un air flottant entre
l’amusement et la tristesse :
«  - Désormais, c’est son problème, plus le mien … »

Posté par Coumarine à 17:28 - Tish - Commentaires [7] - Permalien [#]

Commentaires

  • Bienvenue Tish sur Paroles Plurielles
    Ta première participation est vraiment réussie, tu sais!
    Tu racontes toute une histoire de vie, et nous entrons sans peine dans les émotions de cette mère qui doit se "séparer" de sa fille, accepter que l'oiseau parte du nid
    Ce qui m'épate, c'est que tu es un jeune homme, et que tu puisses te mettre de cette manière dans la peau d'une mère...
    Alors là, BRAVO! Car cela sonne juste...
    (attention simplement aux fautes d'ortho que j'ai corrigées...)

    Posté par Coumarine, 22 novembre 2006 à 17:32
  • c est un tendre moment de partage que tu nous fait vivre là. La proximité par le quotidien

    Posté par lio, 22 novembre 2006 à 17:35
  • Une tranche de vie ... encore une rupture, mais celle-ci ouvre un avenir! "Nos enfants ne nous appartiennent pas, disait Khalil Gibran!

    Posté par fc, 22 novembre 2006 à 19:42
  • Encore une rupture mais cette fois parent-enfant. C'est assez émouvant, vivant et très juste. Un petit détail qui montre la consommation effective de la séparation.

    Posté par farfalino, 22 novembre 2006 à 21:09
  • J'ai adoré ! C'est sensible, tout en pudeur, en non-dit. C'est la dernière (re)mise au monde d'une mère dans son sens le plus littéral...

    Posté par Plum', 22 novembre 2006 à 21:23
  • Très, très touchant ton texte !
    Nous ne marcherons plus ensemble, nous ne vieillirons pas ensemble, le cordon est coupé et cela fait un coup, un sale coup de coeur pour toute mère !
    Bravo, tu as très bien raconté cela !

    Posté par Amanda, 23 novembre 2006 à 18:42
  • oui pudeur, c'est le mot

    j'ai beaucoup aimé moi aussi

    Posté par pati, 24 novembre 2006 à 13:29

Poster un commentaire