Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

22 novembre 2006

Dilemme maternel ( Tish )

Nous ne marcherons plus ensemble maintenant. Bien sûr nos pas ne seront pasloin, mais ils ne se suivront plus. Je me rappelle de tous ces moments,depuis sa naissance, depuis le moment où j’ai senti son âme en moi … J’ai assisté à ses premiers mots … C’est une drôle d’émotion d’avoir étéprésente aux premiers mots de toute sa vie ! Je ne pensais pas que ça passerait aussi vite … J’espérais que ces instants nes’enfuiraient jamais, que nous pourrions rester figés ainsi durantl’éternité. Mais malheureusement, j’avais sous estimé... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 17:28 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

22 novembre 2006

Colère noire (Clise)

La place blancheEtait verte de peurLa place verteEtait  noire de monde,Dans la foule invisibleLa femme en noirEtait blanche de colère,La femme au sac rougeEtait verte de rageRouge de honte.Elle allait se mettre au vertFinis les cheveux blancsLa peau noire de coups,Rouge soir et blanc matinElle avait mangé son pain noirFini de ce blanc bec,Ses verres de rouge et ses petits blancsIl pourrait se fâcher tout rougeA l'aube d'une nuit blancheElle l'avait écrit noir sur blanc: "désormais, c'est ton problème, plus le mien!"
Posté par Coumarine à 17:20 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
22 novembre 2006

Adieu Willy ( Amanda )

Les allées du cimetière sont décidément bien tracées.Comme la vie de Willy.Les pelouses qui ceinturent les parcelles sont fraîchement tondues,Comme le jardin de Willy. Ce cimetière fait la gloire de la ville de Halle.Halle, en Belgique, non loin de Bruxelles.Une petite ville paisible, tranquille,Comme Willy. La télévision y a même tourné un feuilletonUne histoire de flics, de meurtresPas du tout le genre de Willy. Willy, le calme, le serein.Ni poète, ni artiste, ni écrivainPas pour lui, tout cela.Son truc ? La pêche à la ligne, au... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 09:06 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
22 novembre 2006

Carambolages (Pivoine Blanche)

Des histoires comme celle-là, le Professeur S*** en a entendu des centaines. Reprise… « Je n’ai pas vu clair, Docteur ! Comment aurais-je pu imaginer que mon mari manquerait à ce point d’humanité ! Vous vous imaginez docteur ? Il porte, avec son Conseil d’Administration, la responsabilité d’un suicide. Mon mari ! Depuis si longtemps, son métier lui sert d’égoïsme. Docteur, quand il est venu me raconter toute l’histoire, je ne sais pas ce qui m’a prise. J’aurais pu être jalouse, ou indignée. Toutes... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 08:55 - - Commentaires [11] - Permalien [#]