Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

17 novembre 2006

L’instant « T » (Elvire)

A la croisée des chemins, à grands pas, je m’éloigne.Maintenant, c’est décidé, j’avance, droit devant moi.A droite comme à gauche, j’ignore les grandes avenues qui semblent si bien tracées, les petites pistes sinueuses, les vertes prairies : sur le pavage, comme sur un fil, en droite ligne, je marche.Un pied devant l’autre : assurément si je ne glisse pas, j’irai au bout du chemin. Me revoilà petite fille, bras écartés, en équilibre sur le rebord du trottoir.Pensée magique : si je ne tombe pas, j’aurais devant moi toutes les... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 16:59 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

17 novembre 2006

A la croisée des chemins (Ally)

Ce matin d'automne, c'était l'ultime rendez-vous, il fallait décider. Leur couple battait de l'aile depuis un certain temps, alors ils s'étaient donné rendez-vous dans une grande galerie d'art tout près du rond point Shuman. Ils avaient mis toute leur vie sur la table, elle lui avait ouvert son coeur, son âme, lui avait fait part de ses doutes, ses incertitudes. Et malgré la douleur, la souffrance qu'elle endurait depuis longtemps, ils n'ont pas trouvé le courage de donner une chance à leur couple, trop de rancoeur, de remord, leur... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 16:48 - Commentaires [4] - Permalien [#]
17 novembre 2006

Les ROYAL (Vincent)

Je lui avais bien dit de ne pas mettre son tailleur noir. Surtout pour aller ouvrir le portail à Ségolène et à François. De toutes façons, elle n’écoute jamais c’que je lui dis.   Mais avec son petit sac rouge, je dois reconnaître qu’elle a de l’allure, ma femme.Bon voyons : Les pelouses sont tondues……… Pas de pavé qui dépasse. Ca serait marrant que le petit François, se casse la figure………..Pas de papier gras ou de canettes. Au fait est ce qu’elle a commandé les pizzas. Faudrait que je pense à mettre le mousseux au... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 10:11 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
17 novembre 2006

Error fatal (Claire)

Il est beau comme un dieu grec. Sa voix m'a toujours fait frissonner ; ses mains me fascinent.Il était mon rayon de soleil, ma raison de vivre.  Je haïssais le samedi, espérais les lundis, ne supportais pas les vacances. Loin de lui, j'étais telle un poisson hors de l'eau.Et puis, il s'est trompé de prénom en m'appelant. Il m'a présenté une nouvelle collègue, plus jeune, belle et blonde. Dans ses yeux, j'ai lu le désir pour l'autre. Il l'a installée dans son bureau pour me soulager, Moi, d'une partie de mes tâches.Moi qui... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 10:02 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
16 novembre 2006

Petit rappel

J'ai déjà reçu des textes... Puis-je rappeler de mettre un titre à vos textes avec votre pseudo entre parenthèses, comme c'est bien expliqué dans le mode d'emploi. Vous m'éviteriez un petit travail de manipulation qui, quand il est multiplié par 40 me fait gagner pas mal de temps ex: Jour d'automne (Coumarine) Ce serait gentil que les participants  (Yan et Vincent) me renvoient un nouveau mail dans ces dispositions là Je les en remercie
Posté par Coumarine à 22:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 novembre 2006

Consigne 34

Pour cette consigne, je vous propose une photo magnifique Morena me l'a confiée pour Paroles Plurielles. C'est une photographe de talent capable de saisir l'instant et qui a aussi le sens des mots. Photo prise à Bruxelles, au rond-point Schumann Vous écrivez un texte court ( entre 1200 et 1700 signes, espaces compris) dont la dernière phrase sera: "Désormais c'est son problème, plus le mien" Les textes sont à envoyer à Coumarine pour cette consigne: coum.coumarine@gmail.com (Si nécessaire, consulter... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 09:05 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

15 novembre 2006

Le texte court

37 textes que vous a inspirés la peinture de Léon Spilliaert 37 beaux textes, très différents les uns des autres et heureusement! Belle richesse, grande variété Je vous demande pourtant de bien respecter la contrainte du texte court, qu'on peut qualifier de texte-flash C'est un véritable défi qui vous oblige à élaguer, à vous resserrer sur l'essentiel. Et c'est bénéfique pour porgresser dans une écriture qui frappe, parce que dense et intense... Contrairement à ce qu'on pourrait croire, le texte court n'est pas facile.... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 18:01 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
14 novembre 2006

Le choix de vivre (Matts)

La voiture la percuta de plein fouet. Elle s’écrasa quelques mètres plus loin après avoir embrassé le lampadaire. Au-dessus d’elle, elle discerna la faible lumière du réverbère, elle s’y sentit attirée, la douceur de la nuit l’apaisa, elle s’y laissa transporter. Tel un oiseau, elle décolla vers la lumière puis la dépassa, tout devint noir ! Mais elle sentait toujours cette présence qui l’enveloppait et l’emportait inlassablement vers le haut, elle sentit soudain en elle la plénitude du plaisir quand elle pris conscience qu’elle ne... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 09:05 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
14 novembre 2006

Ses Rêves. (Elle_Groggy)

Elle est restée longtemps assise au sommet de sa peineEt l’on passait près d’elle, ignorant ses dilemmes.Elle est morte plusieurs fois Pour eux c’était idem. Elle vivait dans un rêve Pour eux c’était pareil.Alors comme plein de fois elle a coulé sa peinePour qu’égoïstement leur vie reste la même. Il est des rêves qui naissent sans mourir jamais.Elle qui pensait à petit feu mourir La vie soudain la bousculeEt elle voit son plus grand rêve d'hier dessiner son futur.Egoïstement, ils se foutaient de son présent... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 09:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
13 novembre 2006

Avant de partir ( Littlesun)

Quand viendra frapper à sa porteL’homme à la grande faucilleElle lui dira sans doute qu'il l'emporteCar elle a eu une belle vie. Elle a connu la tristesseDe longs et durs moments de peine.Mais elle a connu aussi l'allégresseDes petits moments de bonheur par dizaine. Elle a trouvé son chemin de fortuneA travers les arcanes des embûches.Elle a oublié toutes mes rancunesCar elles finissaient par avoir le goût de merluche. Dans cette vie son expérienceLui a appris qu'il faut espérer.Que si on a de la patienceOn finit par... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 09:26 - - Commentaires [6] - Permalien [#]