Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

18 décembre 2006

Entre amies (Farfalino)

- Je crois bien que j'ai attrapé un coup de soleil, déclare la brune en contemplant ses bras tendus devant elle.
- Pfff, soupire la blonde
- Si je t’assure ! Ca fait 3 heures que je suis assise en face du soleil.
- Et moi je suis la Reine d’Angleterre ? La brune contemple dubitative le diadème qui trône sur la tête de la blonde.
- Ta robe a du déteindre, ma pauvre fille ! Avec ton teint de porcelaine, tout ce que tu peux espérer,
c’est jaunir.

La blonde virevolte quelques tours sur elle-même.
- Tu ne trouves pas que mon maillot de bain fuchsia fait ressortir mon bronzage et mes longs cheveux blonds?
- Tu as raison, j’aurais tellement voulu prendre un peu le soleil, ma peau est trop blanche. Si ça continue, après Noël, je vais me retrouver au grenier, la mode est au doré, à l’orange marron même, comme toi. Tiens,
regarde, mon pied s’enlève, je pars en morceaux !

Son visage devient triste et boudeur.
- Ne sois pas bête, ma chérie. Tu es jolie dans ton style, un peu ringard et bien sage. Et puis, on est comme on est, on ne peut pas changer. Ce qui compte, c’est qu’elle t’aime bien.
- Je n’y peux rien, en effet. Je resterai toute pâle, ma vie entière…
- Et puis, si tu ne veux pas finir directement à la poubelle, remets ton pied en place. C’est moche, une poupée geignarde unijambiste !

Posté par pivoineblanche7 à 18:27 - Farfalino - Commentaires [8] - Permalien [#]

Commentaires

  • Poupées

    Une jolie histoire comme les poupées pourraient s'en raconter!

    Posté par Lorraine, 19 décembre 2006 à 12:27
  • C'est charmant tout plein !!! J'aime beaucoup !
    Je n'ai rien vu venir jusqu'à la chute.
    Bravo !

    Posté par Plum', 19 décembre 2006 à 12:43
  • Fort bon, ce dialogue un peu abusé et déjanté de deux poupées... D'autant qu'on ne découvre le subterfuge qu'à la fin !

    Posté par Pivoine, 19 décembre 2006 à 13:08
  • oui belle chute

    mon dieu, même le monde des poupées n'est pas épargné par la jalousie, cette vieille carne ))

    Posté par pati, 19 décembre 2006 à 15:43
  • Bien aimé le désamorçage du coté "noir" de la peinture qui s'impose de prime abord ...
    Surtout l'introduction(!!!) du pied, comme un propos banal.
    ... Et qui l'est quand on s'aperçoit qu'il s'agit de poupées.
    ... Des poupées qui prennent leur pied, sans leur prince charmant !!!
    Bien rendu.

    Posté par Pluto, 21 décembre 2006 à 11:09
  • Les poupées ont, elles aussi leur langage, comme les humains. A bien y regarder, elles ne sont pas meilleures que nous!
    Très bien rendu,Farfalino!

    Posté par colette, 21 décembre 2006 à 14:03
  • dure vie de poupées! c'est tellement bien écrit!! on en redemanderait!! merci encore Farfalino

    Posté par marie.L, 21 décembre 2006 à 22:07
  • bien vu le monde des poupées!merci Farfalino

    Posté par soleillune, 24 décembre 2006 à 10:53

Poster un commentaire