Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

20 décembre 2006

Dialogue de sourds... (Pierre de Lune)

- Je crois bien que j'ai attrapé un coup de soleil...

Il me regarde, interloqué.  Vrai qu'en cette saison hivernale, comme je ne pratique jamais le banc solaire, ça semble incongru.

- Arrête le whisky au déjeuner ma fille, ça te vaut rien!  Suis peut-être plus jeune jeune, mais faudrait pas me prendre pour un idiot non plus!
- Mais tu n'as pas compris..  Inutile de m'examiner des yeux comme un médecin à la recherche d'une maladie rare.  Aucune rougeur, rien sur ma personne ne permet de le voir ce coup-là!  Je me suis simplement exposée sans protection..
- C'est ça!! Et où?  On peut savoir?  Lors d'un mini-trip en Nouvelle-Calédonie sans doute?  Arrête de raconter des salades, je l'aurais su!  Ta mère me l'aurait dit!
- Pas de Nouvelle-Calédonie. Ni de tropiques, ni de sable blanc. Pas de lagons ni de yukulélé.  Seulement la toile.
- Quoi!  Ne me dis pas que tu as posé pour ce peinturluresque bonhomme et que tu t'es brûlée aux feux de la rampe!! Je t'avais pourtant prévenue!  Les artistes sont in-fré-quen-ta-bles!  Ils minaudent et séduisent et puis, quand ils ont puisé ce qu'il y avait à prendre, pffuiiit, y a plus personne!
- Mais tu n'y es pas du tout... pas question d'artiste ou de peinturluchoses. Du tout du tout!  Tout a commencé par quelques échanges, sans plus.
- Des échanges?  Sans plus?  Et que veux-tu de plus?  Ma pauvre fille, tu es définitivement perdue!  Tu as effacé toute trace de moralité dans ta vie!!
- Laisse-moi t'expliquer.  Au départ, c'était uniquement virtuel.
- Virtuel, virtuel.. c'est quoi ce mot qui sonne comme une maladie bizarre?  Explique ce que tu voudras, mais moi je te dis que tu ferais mieux de te calmer au lieu de courir des endroits où tu rencontres des gens qui te mettent sur une toile et que ça te rend tellement mal que tu en attrapes des rougeurs!  Tiens, pourquoi tu ne te contentes pas de rester devant ton ordinateur?  Y paraît qu'Internet c'est très intéressant!  Au moins, tu resteras chez toi et là, tu ne cours aucun risque!  Tsss, tsss.. des échanges... et quoi encore...!

J'abandonne, dans un sourire désarmé.
Comment expliquer à son papy, les nonante-deux printemps bien sonnés, que sur la Toile, en discutant d'abord de tout et de rien, ensuite de soi, de sa vie, on s'est exposé à être fragile mais aussi à être comprise...?  Que ce chemin a permis de rassembler les petits morceaux de soi que l'on a éparpillé au cours de ces dernières années, un peu comme une peinture que l'on a commencée il y a longtemps et qui prendrait enfin ses couleurs et ses formes définitives. Qu'on y a croisé son âme-soeur.  Et que depuis lors, un doux feu intérieur vous réchauffe tout entière.  Comme un coup de soleil au coeur...

Posté par Coumarine à 11:28 - Pierre de Lune - Commentaires [9] - Permalien [#]

Commentaires

  • très, très beau texte, Pierre de lune

    en te lisant, je me revoyais tenter d'expliquer à ma mamé mes amitiés virtuelles, dont tu parles si bien. même décalage, même incompréhension somme toute logique, entre deux générations si éloignées

    j'ai la chance de m'être pris quelques très jolis coups de soleil de ce genre, ces derniers temps
    amitiés précieuses et rares, qui certaines durent depuis des années. qui me réchauffent mon âme et me font croire en l'humain.

    merci à toi, pour ce très joli moment de lecture )

    Posté par pati, 20 décembre 2006 à 11:59
  • Il est très beau ce texte. C'est vrai que la magie d'Internet, c'est de pouvoir nous faire rencontrer des personnes qu'on n'aurait jamais croisées dans la vie. J'y ai trouvé mes plus belles amitiés, car je trouve que dès le départ on communique de manière plus profonde.

    Posté par Lukeria, 20 décembre 2006 à 12:11
  • oui l' amitié...j'ai même entendu dire que certains y avait rencontrer l'amour..........

    Posté par ALICE, 20 décembre 2006 à 12:31
  • J'aime beaucoup ton texte, Pierre de Lune, il parle d'espoir, même s'il parle aussi de la difficulté de communiquer, de faire comprendre l'Internet - disons à ceux qui ne le pratiquent pas... Ou qui ont des idées préconçues.

    J'aime beaucoup ton texte Pierre de Lune, car (toujours bien écrit, soigné, ciselé, comme d'habitude - et comme les textes de ton blog, que je lis souvent avec plaisir) il amène une réflexion sur l'outil Internet et sur le meilleur que l'on peut y trouver et y chercher, y créer aussi.

    Et je crois que la réflexion sur l'outil, le vecteur de création, fait partie de la création même... (Aussi bien en art qu'en poésie, en écriture, en photo, etc.)

    Bravo ! En espérant te lire souvent sur Paroles Plurielles.

    Posté par Pivoine, 20 décembre 2006 à 12:39
  • Oui, Pierre de Lune, j'aime beaucoup ce texte
    Qui explique tellement bien comment les "rencontres" ont pu changer depuis dix ans miantenant que le toile tisse ses filets
    Pour le meilleur et pour le pire d'ailleurs
    Oui il est bien agréable de te lire...

    Posté par Coumarine, 20 décembre 2006 à 13:18
  • J'ai adoré le dialogue de sourds qui pourrait franchement être un début de pièce de théâtre.
    Un dialogue qui"sent le vécu",Pierre de Lune...
    Tu montres bien le contraste entre le monde d'hier et celui d'aujourd'hui où certaines rencontres virtuelles se révèlent être de vrais cadeaux...

    Posté par colette, 20 décembre 2006 à 15:06
  • Ah, le progrès !...
    Comment expliquer aux anciens la magie d'Internet, la joie de taper sur un clavier, le plaisir de lire sa messagerie ?...
    Comment expliquer aux anciens qu'il n'y a point besoin de voir l'autre, de le(la) toucher, de l'entendre pour tomber amoureux(se) ?...
    Comment expliquer aux anciens que le virtuel est la meilleur des thérapies pour soigner la timidité ?...
    Comment expliquer aux anciens tous ces artistes en devenir, tout ces bijoux de créativité, tout ce bonheur ?...
    Oui, comment ?...

    Posté par Plum', 20 décembre 2006 à 20:06
  • Ca m'a fait penser à un sktech des Deschiens avec les "c'est pas du rhum qu'on't dit, c'est des rom'"

    Posté par Farfalino, 20 décembre 2006 à 21:31
  • c'est surement le plus beau des coup de soleil!
    Alice a raison en ce qui me concerne j'y ai rencontré l'homme que je vais bientôt épouser!

    c'est surement pour cela que ton texte m'a beaucoup parlé, Pierre de Lune!! oui, cela ressemble vraiment à "du vécu"!!

    Posté par marie.L, 21 décembre 2006 à 21:45

Poster un commentaire