Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

10 janvier 2007

Qui est-ce ? (Hériçon)

Vrai ! Je suis un génie et je suis modeste,

Je sens le bonheur, qui m’envahit quelle ivresse !

La lumière vous conduit à l’allégresse ?

Sortir de l’ombre et avancer vers le stress ?

Conservez vos valeurs elles ne m’intéressent,

Je pars  rejoindre les belles mulâtresses,

Laissez-moi voguer vers la douce paresse…

Je ne lancerai pas d’appel de détresse.

Livres et culture ! Ennui et tristesse …

Au Diable toutes vos prétendues richesses,

Je n’y vois que les marques de la  faiblesse,

Je lève l’ancre, n’invitez pas la presse.

Posté par Coumarine à 17:30 - Hériçon - Commentaires [7] - Permalien [#]

Commentaires

  • tu as choisi la poésie qui rime, et une seule rime, qui plus est. c'est une chose difficile à faire, à mes yeux.
    mais tu t'en es bien tiré, hericon

    même si personnellement, je préfèrerais voguer vers la douce paresse en emportant un livre ou deux... ))

    Posté par pati, 11 janvier 2007 à 14:50
  • Et il est parti sans laisser d'adresse ??
    Blague à part, belle prouesse !

    Posté par Marie-jeanne, 11 janvier 2007 à 15:01
  • joli poeme ...sentiment de tristesse ou de nostalgie dedans.....bientot j espére remplacé par la caresse du soleil...merci

    Posté par soleilleillune, 11 janvier 2007 à 16:10
  • Qui est-ce ?

    Baudelaire ? La rime est difficile à utiliser, mais c'est aussi une excellente contrainte.

    Je trouve le rythme et la sonorité particulièrement réussis, à partir de "Je pars rejoindre les belles mulâtresses. (La régularité musicale vient de la présence des rimes "riches" et féminines - esse(s)

    Et l'arrivée de la presse modernise le tout !

    Bravo !

    Posté par Pivoine, 11 janvier 2007 à 18:10
  • belle prouesse ce texte en rimes, chantant, dansant presque, j'aime beaucoup

    Posté par bérangère, 12 janvier 2007 à 10:52
  • Oserai-je faire preuve de hardiesse
    En t'avouant avoir l'âme poétesse
    Ou estimeras-tu que je suis diablesse ?
    J'ai aimé cette poésie pleine de finesse
    Révérence. Bravo votre Altesse !

    Posté par Plum', 13 janvier 2007 à 00:52
  • Tout en délicatese, ces tresses de mots sont superbes! Bravo.

    Posté par fc (coquelicot), 13 janvier 2007 à 22:50

Poster un commentaire