Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

13 janvier 2007

Essai biographique (fc)

Je suis un génie… Et je suis modeste…

Je sais que j’ai des choses à dire, que mon esprit en ébullition n’arrête pas de produire des images, des associations d’idées, des perles de pensées… Ah! Si j’avais seulement un point d’appui, de quoi faire éclore ce monde qui m’habite, me transcende, m’illumine intérieurement ! Si je pouvais… Ce monde, le mien, je le magnifierais, je l’exposerais aux mille feux de mes joies, de mes doutes, de mes amours, de mes douleurs, de mes désirs et de mes passions… Je suis un génie… Et je ne peux qu’être modeste, car je n’ai pas les mots pour écrire. Personne ne m’a appris la langue, le style, le phrasé, encore moins le toucher du clavier… J’ai le cœur virtuose, mais n’ai pas la technique… Je suis un génie… submergé par une modestie forcée qui n’est ni choisie, ni acceptée ! Il est temps d’arrêter de penser, de rêver, de croire qu’un jour je serai reconnu.

Arrête de te torturer l’esprit, me souffle mon génie, occupe-toi les mains plutôt que d’espérer ! 

Et sans trop réfléchir, mes doigts touchent le sol, caressent la terre, palpent la glaise, la pétrissent, l’étirent, la roulent, la travaillent, la sculptent, lui donnent vie… Le penseur est né !

Sans un mot, sans une ligne, si ce n’est celle des courbes naturelles de la vie, je ferai le tour du monde ! On s’arrachera mes œuvres, on me copiera, me plagiera… D’autres que moi écriront sur moi des pages et des pages, des articles, des livres, des analyses fouillées et même des thèses de doctorat aussi hermétiques qu’erronées… Jamais, ils ne perceront le secret qui m’habite, l’envie inavouée de pouvoir simplement mettre des mots justes sur ce que je fais, sur ce que je suis…

Mais, qui suis-je ? Après tout, je ne suis qu’un artiste, un modeste génie! (Rodin)

Posté par Coumarine à 10:19 - Coquelicot Fc - Commentaires [8] - Permalien [#]

Commentaires

  • Tu viens de sculpter le personnage de Rodin en quelques coups de ciseaux et de burin...et il prend vie, là, sous nos yeux émerveillés.
    Quelle force dans ton écriture, quelle sensibilité à fleur de peau! De quoi nous rendre le coeur virtuose, toi qui as la technique des mots..
    Merci pour cette oeuvre magnifique, fc!

    Posté par colette, 13 janvier 2007 à 13:35
  • La différence entre un génie et un artiste?
    Einstein était un génie et pas un artiste.
    Mozart était un génie et un artiste.
    Freud était un génie et pas un artiste.
    Rodin était un artiste et pas un génie.
    J'ai beaucoup aimmé ce texte.

    Posté par Charlotte, 13 janvier 2007 à 16:46
  • Vi, et Rodin, l'artiste avait Camille Claudel, le génie. Et aussi un super-secrétaire Rainer Maria Rilke. Je pense quand même que Rodin a une dimension géniale, la sculpture n'est pas à la portée de tout le monde. Mais peut-être moins génie que Michel-Ange? Bon sang! Où nous emmène ce texte ! C'est bien d'écrire sur les artistes, FC ! Merci pour eux

    Posté par Pivoine, 13 janvier 2007 à 17:42
  • Rodin ou le destin d'une vocation contrariée...
    C'est bien pensé mais c'est surtout superbement écrit.
    Merci fc pour ce grand moment de lecture...

    Posté par Plum', 13 janvier 2007 à 23:41
  • j ai bien aimé ton texte ,beaucoup de sensibilité s en degage...ne cherches plus ton genie...merci pour ce texte!!

    Posté par soleilleillune, 14 janvier 2007 à 09:49
  • "j'ai le coeur virtuose mais pas la technique" cette phrase m'interpelle car le génie , la virtuosité n'est pas technique me semble-t-il mais plutôt la capacité de chacun d'entre nous de laisser parler ce qu'il y a de plus précieux en nous: notre "être" et qui mieux qu'un artiste peut le faire avec de la terre ou avec des mots comme les tiens.

    Posté par ALICE, 14 janvier 2007 à 15:12
  • Pas bcp le temps pour être longue...simplement ceci: quelle belle plume tu as cher Fc...comme tu dis bien les choses
    J'adore ton texte

    Posté par Coumarine, 14 janvier 2007 à 22:25
  • Secret

    Avec ton texte me viennent certaines questions : L'artiste connait-il le secret qui l'habite ? Le trouve -t-il en lui ? En nous ? Si jamais un jour il le trouve n'est-ce pas la fin de son oeuvre ?
    C'est malin ça ! Maintenant je repars avec des questions plein la tête ! La prochaine fois je lirai "Voici".
    Merci FC, non seulement c'est beau, mais en plus cela m'enrichit.

    Posté par hériçon, 14 janvier 2007 à 22:33

Poster un commentaire