Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

19 janvier 2007

Dancing blues (Christine 2)

J'ai volé mon âme à un clown ....

A la « Gal’rie J’farfouille »,  rayon des « âmes avariées », des neurasthéniques atrabilaires, traînent la gangrène de leurs illusions atrophiées, paumés dans les méandres d’une existence blafarde, bimbeloterie thérapeutique contre le blues - ici Superinsecticide spécial anti-cafard -  baladent leur spleen dans des sentiments en panne de moteur, où un drôle de pantin suspendu sur son fil relégué au rayonnage « oubliettes »,  à rangé sa panoplie dans son placard, vestige d’un temps pas si ancien où il amusait encore la galerie.

J’ai volé mon âme à un clown, un clown démantibulé, désappointé, complètement destroy à force de trop tirer sur les ficelles, has-been ajourné.

Mon rêve aurait été de finir déguisé en Arlequin maquillé comme un carré d’as au carnaval de Venise, pour l’amour d’une Colombine, jouer au sonneur de cloches comme Quasimodo pour les beaux yeux d'une Esmeralda, où j’aurai été ménestrel et maestro, un gentil baladin séduisant, à la fois saltimbanque,  funambule, pour vous distraire gentes dames et gentes messieurs, m’entendre dire que je suis le plus beau, exécutant mille cabrioles pour vous remercier, même si je suis paltoquet, lourdaud, quelquefois pathétique mais terriblement attachant, d’ailleurs les enfants m’adorent, en leur donnant un peu de mon temps, ils oublient un instant leur maladie et soulagent ainsi leurs maux.

J’ai volé mon âme à un clown, un clown démantibulé, désappointé, complètement destroy à force de trop tirer sur les ficelles, has-been avant d’avoir rêvé.

« Oyé, oyé mesdames, messieurs…Ici il y a de tout et pour tout le monde.  Que vous soyez parano, mytho, schizo, j’ai tout ce qu’il faut. Je suis marchand de chimère, pour vous conduire dans vos délires maniaco-psychotiques et mettre vos sens en éveil.  Une petite pilule bleue pour vous madame, une petite pilule rouge pour vous monsieur, si vous préférez ca existe aussi en poudre effet dynamite, relaxation garantie, ou en cacheton rétro actif. Je vous vends de quoi tenir le coup, c’est nickel pour être speed, cool, à l’aise, relax, pour l’amour, le jour, la nuit, pour être bien, le rire, la route et surtout pour vous éviter le pire. Une pure daube pour devenir accroc à la toxine, style junkie barjot complètement allumé en manque de flippe baba-cool. C’est cheap avec ca plus question d’être down et tu ne passeras plus pour un guignol devant tes potes,  tu seras tout sauf un cavé, évasion totale pour le trip. Je te promets, c’est le genre de truc qui fait disjoncter grave  »

Moi,  le clown sous mes allures de bouffon grotesquement déguisé, je te dis à toi, le Charlot des temps modernes, que je n’ai nullement besoin de tes cochonneries de médocs frelatés pour faire rigoler le populo, en avalant tes calmants et tes excitants. Je suis peut-être ce pantin ridicule de l’histoire mais je sais faire preuve de bon sens malgré mon cynisme et mon rire est communicatif ;  je désintoxique le public à faire mes facéties, je suis le plus heureux des hommes à les entendre se bidonner, je suis le meilleur des remèdes moi.  Tu vois, aucunement besoin de médicaments pour jouer les marioles dans un cirque. Faire le clown ce n’est pas donné à tout le monde, faut-il encore savoir faire le clown.

J’ai volé mon âme à un clown, un clown démantibulé, désappointé, complètement destroy à force de trop tirer sur les ficelles, has-been avant d’avoir été.

Posté par patitouille à 09:05 - Christine2 - Commentaires [13] - Permalien [#]

Commentaires

  • Volé à un clown ?

    Ou à Hubert Félix Thiéphaine sur son dernier album ?

    Posté par marsiho, 19 janvier 2007 à 09:16
  • Oups !!!!
    Autant pour moi !!!
    Suis arrivé ici par hasard et n'avait pas vu la consigne...
    Propose un sujet, comment rester digne quand on vient de faire une bourde...
    Bon, ben vu comme ça, c'est plutôt réussi dans le déjanté. Mille excuses.

    Posté par marsiho, 19 janvier 2007 à 09:18
  • OUi, Marsiho, c'est le risque en arrivant pas hasard, et en n'approfondissant pas de croire des choses qui ne sont pas...
    C'est un site d'écriture ici, avec des consignes sur lesquelles écrire (tu es le bienvenu ...)

    Bon Christine, bcp de bonnes choses dans ce texte...tu as écouté et lu attentivement sans aucun doute les paroles de cette chanson, et tu en as refait une sauce maison, bien tournée...
    Et plutôt déjantée , décalée,fantaisiste, comme je le demandais à partir de cette chanson
    Une petite restriction (mais tu es nouvelle, donc à moitié pardonnée (sourire), ton texte dépasse la longueur autorisée
    Sinon BRAVO! il fallait du courage pour débuter la série
    Grâce à toi, d'autres se lanceront peut-être dans cette consigne qui n'est pas facile

    Posté par Coumarine, 19 janvier 2007 à 09:37
  • Hu hu hu Marsiho, il faut toujours lire les consignes avant de se lancer dans l'exercice ! Comme à l'école ! C'est terrible, je peux te répondre ici, mais pas chez mo, je ferai ça cette nuit ou demain :-/ Je viens de voir ton comm pourtant, mais l'internet a le filtrage capricieux ici, m'enfin...

    Ahem enfin bref. Joli texte Christine, l'idée du refrain est très bien trouvée.
    Juste une petite critique : je trouve que le deuxième paragraphe (mon rêve aurait été de finir déguisé...) n'est pas tellement dans le ton. Il tien un peu de celui d'Henri Salvador ton petit clown...

    Sinon, j'aime bien "la morale de l'histoire" : le rire est le meilleur des remèdes...

    Posté par Sammy, 19 janvier 2007 à 09:42
  • alors...

    effectivement, le texte dépasse la longueur autorisée. mais quel texte !
    j'ai beaucoup aimé, me suis pas du tout ennuyée à le lire, je suis rentrée directement dans ton délire (ou plutot dans celui de ton personnage !)

    j'ai surtout apprécié le troisème couplet... disons qu'il me parle tout particulièrement... et tu as parfaitement décrit cet univers, avec son phrasé propre, cette sorte de harangue vivace, qui rythme fort ce passage de ton texte.

    un grand bravo à toi !

    Posté par pati, 19 janvier 2007 à 10:54
  • pan sur le bec

    Cela dit, après avoir fouillé sur le site, je trouve cela excellent ! Vais essayer de m'y mettre... Merci Coumarine et merci Sammy (hé oui, j'arrive ici par chez toi).

    Posté par marsiho, 19 janvier 2007 à 20:54
  • Plus on est de fous plus on rit - vu naïvement, le premier comm montre que Christine avait bien "saisi" la consigne (moi, je dois encore écouter la chanson... Hélas, je suis une visuelle, et beaucoup moins une auditive...) Mais c'est superbe, vraiment!

    Posté par Pivoine, 19 janvier 2007 à 21:30
  • J'y ai vu entre lardé des paroles d'autres chansons, Goldman en tête (Jeanine Medicament Blues, délires maniaco-psychotiques). J'aime bien la répétition de la phrase "J'ai volé mon âme à un clown".

    Posté par Farfalino, 19 janvier 2007 à 23:32
  • Il y a des termes propres à HFT, mais le ton est proche de celui d'un Céline.

    Posté par marsiho, 20 janvier 2007 à 08:31
  • Fou, déjanté, sublime. J'adore!

    Posté par Aubade, 20 janvier 2007 à 10:42
  • piouf ... c'est à la fois drôle et tellement émouvant, j'adore !

    Posté par berangere, 20 janvier 2007 à 14:20
  • impressionnant! bôôôô!
    le rythme donné par le "refrain" est un bonheur! une cerise sur le gateau littéraire de tes pensées face à cette consigne!

    trop long? à bon? rien vu!! pas eu le temps de m'en appercevoir!!
    trop bôôôôôôô!

    Posté par marie.L, 21 janvier 2007 à 11:24
  • Idem ! Je n'ai pas subi la longueur du texte. Je suis entrée et je me suis laissée emporter.
    C'est bien écrit et j'aime bien la morale.
    Belle performance, bravo !

    Posté par Plum', 22 janvier 2007 à 01:48

Poster un commentaire