Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

19 février 2007

L’incipit (Elvire)

Il choisit toujours la solution la plus compliquée. Par exemple, ce matin il choisit de m’imposer cet incipit tortueux accolé, non, apposé à cette image tourmentée…

Il a du mal dormir, les méandres de son cerveau embrumé ont du rêver cette torture.

Que veux-tu que je fasse d’un tel début ?  J’aurais préféré un truc comme : « on ne sait rien de soi », avec le naufrage, ça collait mieux…

En fait, il choisit toujours la solution la plus compliquée, juste pour nous embêter.

L’oiseau là-haut, dans ce ciel criard et improbable, c’est lui ; lui qui plane et se marre telle la mouette rieuse pendant que nous …

Pendant que nous, ses élèves studieux, nous suons sang et eau sur ses consignes tordues.

Le château qui s’enfonce niaisement dans cet océan saumâtre, c’est notre atelier d’écriture. Je le reconnais bien, avec ses ardoises luisantes et son toit prétentieux. Là dedans, nous ramons, et lui, il donne le ton. Ironique et glacé le ton.

J’ai toujours détesté le cri méchant des mouettes qui tournoient.

Et merde, je rends page blanche, et pour la prochaine, qu’il me file un truc plus poétique, ou bien, plus délirant, un bel incipit du genre « Aujourd’hui, maman est morte. » et tu verras, ce que je peux lui pondre !

Posté par Coumarine à 17:30 - Elvire - Commentaires [8] - Permalien [#]

Commentaires

  • Je trouve ton texte excellent et vraiment original!

    Vivement l'incipit "aujourd'hui maman est morte"!

    Posté par Louloute, 19 février 2007 à 19:57
  • bien vu

    je suis tout à fait ok avec toi,au début quand j'ai découvert la consigne j'ai pas été inspirée... mais alors pas du tout... seulement voilà j'y ai pensé, et repensé dans la nuit, et ce matin super les idées se sont enchainées les unes aux autres... j'en ai même fait un 2ème (si tu veux tu peux le trouver sur mon blog d'écriture http://paRolecriteS.canalblog.com
    n'empéche que ta page blanche est noircie de belles écritures... merci de ta franchise

    Posté par Rsylvie, 19 février 2007 à 21:30
  • oui moi aussi j'en reveux bien des pages blanches comme celles-là!

    Posté par sodebelle, 19 février 2007 à 22:41
  • Quel humour décalé.... et du coup une page plus très blanche. Drôle!

    Posté par Poème de vie, 20 février 2007 à 09:06
  • j'aime bien les mises en abyme. Très drôle et très caustique.

    Posté par Farfalino, 20 février 2007 à 11:39
  • INATTENDU

    Et vlan! On attend un récit, un texte, une petite histoire et on reçoit une bouteille de vitriol si remarquablement lancée qu'elle désarçonne. Et nous livre un talent réel pour le caustique, le décalé, l'inattendu. Un rien de cruauté là-dedans, non?.. A la dernière ligne, ça vous remue les tripes. Quelle personnalité!

    Amicalement

    Posté par Lorraine, 20 février 2007 à 12:12
  • Farpaitement

    Sus aux incipits qui alitent l'élite et précipitent nos litres de sueurs en split par notre labeur émérite… Et qui profite ?
    l'artrite ! qui croie par se rite sur nos mains maudites qui ne quittent une touche inédite que pour une autre où s'agite une idée instruite par la conduite de ce foutu incipit !!!!

    C'est la luuuuuutteeeeeeeuuuu finaaaaaaalleeuuhh…

    Posté par le chien, 20 février 2007 à 15:07
  • Enfin la révolte gronde! Les châteaux bourgeois tombent! Gare à la suite!

    Posté par Arthur HIDDEN, 21 février 2007 à 18:40

Poster un commentaire