Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

20 février 2007

En pensant sous la lune… (le chien)

Il choisit toujours la solution la plus compliquée, le destin est
ainsi fait.
Les abrutis qui se disent voyants ou extras-machin, croient cerner
une autoroute et font des prédictions sur les péages.
Mais lui, ne choisi que les chemins de traverses et contraires.
Le destin n'a rien de fabuleux, c'est un itinéraire bis obligatoire,
un empêcheur de tourner en rond, un chauffeur cynique qui ne dépose
personne à l'arrêt demandé, jusqu'au terminus.
Où sont mes rêves ? Je ne sais plus. Les châteaux de mon enfance sont
naufragés et tout ce qui a été projeté… est retombé. À présent, je
glane mes vœux en cours de route, si j'espère assez fort, je prendrai
la peine de m'étirer jusqu'à la douleur nécessaire pour cueillir au
passage un  bientôt ensoleillé, et l'obtenir pour m'y panser.
Je sais maintenant que rêver, au delà d'une enjambée équivaut comme
je le fait, à vouloir pisser sur la lune, après m'être penché en
arrière pour me soulager d'une nuit d'ivresse, armé de ma seule envie
de défier l'intouchable.
Oui je peux encaisser ton quotidien de merde, et j'en ai encore sous
le pied pour demain… et alors ? J'ai le droit de rêver non ?

Posté par Coumarine à 09:20 - Le Chien - Commentaires [6] - Permalien [#]

Commentaires

  • la soirée a du être bien mouvementée pour en arriver à de si sombres idées ?
    Mais, mine de rien, il y a quand même de l'espoir avec un bonsoir ensoleillé... et puis, bien que fragile, il en a encore sous le pied ! alors on y va.
    Beau texte
    Peinturellement vôtre, rsylvie

    Posté par rsylvie, 20 février 2007 à 10:34
  • J'aime bien la mysanthropie et les désillusions qui transpirent de ce texte mais avec tout de même une lueur d'espoir.

    Posté par Farfalino, 20 février 2007 à 11:32
  • J'ai tout simplement beaucoup aimé. Ce texte est riche en image. Merci Le Chien, on en veut encore des comme ça.

    Posté par Christine_, 20 février 2007 à 17:16
  • Déprimant et bien rendu!
    attention de ne pas trop se pencher en arrière en voulant viser la lune car ...l'arroseur-arrosé!

    Posté par sodebelle, 20 février 2007 à 20:46
  • J'ai du mal à décrire ce que je ressens à la lecture de ce texte. Je suis très mélangée mais une chose est sûre : il ne me laisse pas indifférente.

    Posté par Plum', 20 février 2007 à 21:15
  • Tout sauf l'indifférence…

    Voilà, tout est dans le titre,
    Je sais que ce texte est loin d'être une bouffée d'air frais.
    D'ailleurs comment cette position pourrait plaire aux gens ?
    Mais c'est actuellement la vision que j'ai du destin et je suis content de l'avoir assez imagée pour qu'elle vous fasse réagir.

    Posté par le chien, 22 février 2007 à 18:00

Poster un commentaire