Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

24 février 2007

Beaucoup de vent pour rien (Sammy)

Il choisit toujours la solution la solution la plus compliquée. Au début le problème était relativement simple, du moins ses manifestations n'étaient-elles pas trop dramatiques. Quelques infiltrations d'eau au sous-sol, rien d'insurmontable. Il suffisait de passer un marché avec une entreprise, engager des travaux d'étanchéité, peut-être installer un drain autour du bâtiment, et l'incident aurait vite rejoint la longue liste des mésaventures de cette vieille maison, bien insignifiant derrière le grand incendie de 1757, ou les soulèvements populaires de 1863, encore présents dans toutes les mémoires.

En quelques mois, tout aurait été réglé. Mais il a préféré sortir le grand jeu. Brainstorming, séances de réflexion, groupes de travail et réunions interminables dans les grandes salles au plafond trop haut où les voix des uns et des autres se perdent en d'infinis échos. Chacun n'écoute que soi-même et personne n'entend les autres. D'une fois sur l'autre seul changeait le nombre de participants, toujours plus nombreux, toujours plus qualifiés, toujours plus brillants, mais incapables de se mettre d'accord sur quoi que ce soit. Et pendant ce temps l'eau continuait à monter. A l'automne elle avait déjà  inondé la salle des archives.

Mais lui, il parade. C'est son heure de gloire. C'est lui qui a réuni toutes ces têtes pensantes, ces sommités, ces détenteurs du savoir. Et aussi ces journalistes devant lesquels il enchaine les conférences de presse, les interviews, les reportages. Il explique comment il va sauver "ce joyau inestimable de notre patrimoine national", de quelle façon il dirige les travaux de cette "magnifique commission d'éminents experts". Car il aime s'écouter parler. Il discourt, use de périphrases ampoulées devant les caméras, et d'un jargon technocratique lors des réunions. Il n'est question que de communication impactante, d'éléments de langage et de référentiel de procédure. De décisions que l'on acte, de problèmes qui sont vrais et de considérations extrêmement actuelles aux jours d'aujourd'hui. Ce qui n'a pas empêché l'eau d'atteindre le rez-de-chaussée. Elle baignait les premières marches du grand escalier à la fin de l'été.

La dernière réunion s'est tenue hier. Dans les combles. Tous avaient la mine abattue, lui seul semblait ignorer le naufrage imminent. Dernière réunion, deux ans après le début de cet inutile remue ménage. Nous sommes sorti par un vasistas et avons regagné le rivage à bord d'une petite barque sous les huées de la foule. Ce matin, l'eau avait tout recouvert.

Posté par Coumarine à 10:03 - Sammy - Commentaires [12] - Permalien [#]

Commentaires

  • Génial , génialement bien raconté.
    Ici, un beau blabla et un magnifique résultat.

    Posté par Charlotte, 24 février 2007 à 10:35
  • c'est une idée de génie Sammy, cette façon de traiter la consigne...
    Je comprends que tu aies écrit ce texte au cours d'une de ces assemblées aux grands mots qui s'écoutent parler, et ne prennent aucune vraie décision
    Bravo!!

    Posté par Coumarine, 24 février 2007 à 11:26
  • Heureusement que le genre de personnage et de situation que tu racontes n'existent pas. Sinon ce serait trop drôle et trop bien trouvé ce texte!

    Posté par Arthur HIDDEN, 24 février 2007 à 19:17
  • ca me rappelle certaines réunions.
    Je pensais aussi aux brillants technochrates politiques pour la préservation de Venise et la Tour de Pise.

    Posté par Farfalino, 24 février 2007 à 20:08
  • On imagine bien l'eau monter durant ce blabla inutile. A l'inverse d'Arthur HIDDEN (mais peut-être est-ce de l'ironie de sa part), je dirais que ce type de réunions existaient vraiment mais il y a depuis quelques années une prise de conscience sur la rèunionite, des réunions certes mais constructives et efficaces. Enfin, il me semble

    Posté par Christine, 25 février 2007 à 01:16
  • comme d'habitude, une idée extra, et de la virtuosité dans la plume,.....ça se lit, on pourait dire ça se boit comme du petit lait....
    je pense comme christine que ce genre de personne existe bel et bien......et j'assure qu'il y en a qui sévisse encore à l'heure actuelle......je suis témoin.......Merci Sammy..decidement j'adore ce que tu fais

    Posté par tilu, 25 février 2007 à 09:24
  • Eh ben dis donc, encore un texte super, une idée géniale... c'est extra!

    Posté par Poème de vie, 25 février 2007 à 09:27
  • On devrait faire circuler ce texte dans toutes les administrations mais je ne suis pas sûre qu'ils comprendraient. J'ai adoré.

    Posté par marie-jeanne, 25 février 2007 à 12:40
  • Merci à tous ! Coum, POeme et Charlotte, je ne sais pas si c'est une idée géniale, mais c'est réellement une idée de dernière minute ! J'étais parti sur tout à fait autre chose.

    Christine, je te rassure, Arthur est ironique, ce faisant il répond à mon commentaire sur son propre texte En conséquence, merci du compliment !

    Alors oui Farfalino, Christine, Tilu, Marie-Jeanne, ce genre de réunion, ça existe vraiment... hélas. Faire circuler ce texte ? Il sera déjà par quelques collègues, ce n'est déjà pas si mal

    Posté par Sammy, 25 février 2007 à 21:09
  • AVEC RETARD, JE ME JOINS AUX AUTRES...

    Ton texte est vraiment super, je peux lui trouver aisément une transposition dans ma vie réelle, dans l'enseignement, pour ne pas le citer !!!!

    BRAVO !

    Posté par Amanda, 26 février 2007 à 14:11
  • Que puis-je ajouter? j'adore! texte vif bien écrit: un bonheur.

    Posté par sodebelle, 26 février 2007 à 21:49
  • Que puis-je ajouter? j'adore! texte vif bien écrit: un bonheur.

    Posté par sodebelle, 26 février 2007 à 21:49

Poster un commentaire