Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

10 mars 2007

Bleu (Jha)

Ça fait huit jours exactement que je le cherche, huit jours que j'arpente aveuglement les couloirs de cette vieille bâtisse. Mais je vais le trouver...je vais le trouver ce petit être dont j'ai tellement besoin... il est rapide, vivace, et m'est incroyablement indispensable... la réputation de cette maison ne peut être anéantie si brutalement, l'oeuvre d'une vie se doit d'être aboutie et l'idée même que je ne puisse finaliser cette oeuvre me place la tête dans un étau.

Il se resserre, au fur et à mesure que j'analyse chaque recoin, il m'écrase, me compresse et m'oblige à accélérer ma recherche dans un seul et unique but : l'art.

Ce bleu parfait, ce bleu vivant, ce bleu unique qui m'obsède depuis mon plus jeune âge... il faut que je termine...

C'était la touche finale, mon art arrivait à son paroxysme, je pouvais sentir monter la sève du pinceau et nous ne faisions plus qu'un...

un... un volet, il ne restait plus qu'un volet à peindre quand il a fuit. Huit jours que je le cherche... je doit prendre l'air...

je dois sortir. Le soleil enfonce ses doigts brûlants dans mes yeux, je pose mes mains sur le front en guise de pare soleil, le temps que ma vision redevienne moins douloureuse... ça y est, je vois...

c'est la fin... il s'est échappé... une corde accrochée au volet, et il a fuit... c'est la fin... cette corde servira deux fois, deux échappés... et c'est ces volets bleus qui me permettront de crier à tous ceux qui me verront me balancer, à quel point leur sève était belle, à quel point je les aimais...ces Schtroumpf.

Posté par patitouille à 18:05 - Jha - Commentaires [6] - Permalien [#]

Commentaires

  • mon dieu, quelle chute ! )

    bienvenue à Jha qui, pour son coup d'essai, transforme et marque !

    très belle idée, beaucoup d'humour, même s'il n'est pas forcément de ce bleu Schtroumph que ton personnage aime tant

    et puis, en dessous, on trouve une très belle peinture de ce que peut ressentir un artiste qui n'arrive pas à finir son oeuvre, et dans quels gouffres il peut tomber.

    bravo à toi, Jha )

    Posté par pati, 10 mars 2007 à 19:18
  • La dépendance de l'artiste à un fétiche quelconque est bien rendue! Sans lui, plus d'art, plus d'artiste, rien que la corde! Bigre!

    Posté par fc, 11 mars 2007 à 19:39
  • Ben voilà, Pati a tout dit ! J'adore cet humour grinçant, j'ai vraiment éclaté de rire à la fin du texte. Et puis... et puis après j'ai relu, et j'ai pris le temps d'apprécier le travail. La façon dont tu nous fais percevoir l'angoisse de ton personnage, les signes annonciateurs de la fin "cette corde servira deux fois, deux échappés". Bravo ! Bienvenue et bravo

    Posté par Sammy, 11 mars 2007 à 21:15
  • Idem que mes petits camarades

    Posté par Farfalino, 11 mars 2007 à 23:18
  • Les affres de l'artiste, obsédé par le bleu! Chute bien imaginée.
    Belle entrée en matière, Jha ! Tu nous as schtroumpfé un beau texte !

    Posté par Micheline B, 12 mars 2007 à 00:02
  • Les tourments de l'artiste obsédé par son oeuvre....
    bravo, c'est trés bien dépeint !
    peinturellement votre. rsylvie

    Posté par rsylvie, 12 mars 2007 à 17:06

Poster un commentaire