Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

16 mars 2007

Prière à Anne (Galibier)

Il faut que je vous dise, j’ai menti !
Je ne tiens pas mon serment scellé par votre sang,
Que certains disent impur.
Sur cette rive arborée je vais enfin traverser,
Il en est temps.
Aimer, chanter et rire,
Retrouver cette chaleur, retrouver cette douceur,
Je n’y suis pas arrivé.
Vous êtes partie si vite et je me perds à vouloir vous retrouver,
Dans leurs yeux, dans leurs caresses,
Leurs mots d’amour ont autant d’attrait que cette rivière croupissante.
Délivrez-moi mon amour de cette promesse,
Je ne suis qu’un menteur,
Je ne suis plus à la hauteur.
Laissez-moi venir de l’autre côté,
Vous rejoindre à jamais.
Etre damné ne me fait plus peur car maintenant je le sais,
Je ne suis qu’un menteur

Car nulle autre je ne saurai aimer.

Posté par pivoineblanche7 à 10:00 - Galibier - Commentaires [7] - Permalien [#]

Commentaires

  • Bonjour Galibier,

    Bienvenue dans Paroles plurielles.

    Alors, ton poème. Amatrice de poésie, je l'ai lu très attentivement. Et à plusieurs reprises. Il y a la musique. Des images, un rythme.

    Mais certains enchaînements ou expressions me posent question. ex. Pourquoi le sang impur? Est-ce le sang ou le serment?

    Coumarine a souvent donné ce conseil: lire ses textes tout haut avant le jet que l'on considère comme final. C'est le meilleur moyen pour repérer les passages difficiles. Je crois que la poésie doit couler... Pour ma part, je privilégie plutôt le vers court, (6 ou 8 pieds), et à présent, je fais très attention à la syntaxe (qu'elle soit claire et simple).

    J'espère que tu ne m'en voudras pas si je te conseille de retravailler certains passages de ton poème: ex. "sur cette rive arborée je vais enfin traverser" (je crois que c'est là un des passages syntaxiques qui me gêne), il me semble qu'il y a l'idée de traverser (sous entendu) la rivière ou l'étang, mais alors, à quoi correspond le groupe "sur cette rive arborée"?

    On peut voir ça par e-mail si tu veux, d'ici une bon semaine et demi (à la fin de la consigne, car pour le moment, je reçois beaucoup de textes).

    Mais il faut continuer. La poésie, c'est ainsi: 100 fois remettre sur le métier...

    Posté par Pivoine, 16 mars 2007 à 15:35
  • Avec plaisir pour les conseils par mail, jn'ai aucune technique lol, le sang impure tu ne peux pas comprendre c normal ça ne m'inquiète pas pour le passage syntaxiques c'etait l'idée effectivement donc ben au boulot quoi lol. Ptit texte premier jet pour commencer. Merci pour les conseils ; )

    Posté par galibier, 16 mars 2007 à 16:59
  • c'est poétiquement bien dit... mais que c'est triste !
    peinturellement votre,rsylvie

    Posté par rsylvie, 16 mars 2007 à 21:18
  • J'ai bien aimé le sang impur moi !
    Pue importe ce qu'il "y a derrière" comme éventuellle explication, il donne force au texte. Et justifie la finale.

    Cela dit il mérite d'être retravaillé en effet...
    (arf ! c'est moi qui dit ça !! l'adepte du "premier jet" !! Mais il est vrai que j'écris peu de poésie et en ce cas, la démarche ne me semble pas pareille)

    Posté par Alainx, 17 mars 2007 à 09:45
  • Réponse rsylvie et Alainx

    Effectivement il fallait se lancer dans un premier temps et puis je suis pas trop pour les explications de texte, surtout quand le principe est de la faire courte....Soit on est touché positivement ou négativement d'ailleur, mais vouloir forcement décortiquer à l'infini bof (sauf si vraiment on a pas fait passer du tout ce que l'on voulait donc il faut retravailler c sur) En tout cas très content d'être là et de profiter de votre experience à tous Merci

    Posté par galibier, 17 mars 2007 à 11:48
  • Pour moi la poésie c'est des mots distillés, comme on fait du calvados avec des pommes pourrissantes. Alors c'est pas facile à mettre sur un site où il y a essentiellement des histoires. Bravo d'avoir essayé.

    Posté par Arthur HIDDEN, 18 mars 2007 à 18:36
  • reponse HIDDEN

    Merci : )

    Posté par galibier, 19 mars 2007 à 12:26

Poster un commentaire