Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

16 mars 2007

Fredaine (Plasoc)

Il faut que je vous dise: j'ai menti ! Vrai de vrai !
J’ai trompé mes lecteurs, raconté des histoires,
J’ai mystifié mes plus fidèles auditoires
Qui buvaient à mes vers pour mieux s’y enivrer.

Un jour, pour l’Opéra, je compose un livret :
Une forêt, de l’eau, et le soir péremptoire
J’aligne mes idées sur ma vieille écritoire
Coiffé d’un chapeau mou, vêtu d’une livrée.

« Cette onde mystérieuse, ces bois inextricables
Abritent sûrement des trouées ineffables
Où viennent s’ébrouer les ploucs et les pécores ! »

Connaissez-vous meilleur expert en balivernes ?
Et ces vessies, Madame, n’ont pas l’air de lanternes ?
« Il a menti, il ment… il mentira encore… »

Posté par pivoineblanche7 à 18:21 - Plasoc - Commentaires [11] - Permalien [#]

Commentaires

  • ils chantent joliment ces aveux

    Posté par brigetoun, 16 mars 2007 à 19:08
  • A déclamer sans modération !

    Posté par Alainx, 17 mars 2007 à 09:47
  • Cela a un petit air de La Fontaine: "Il a menti. Il ment. Et mentira encore." Toujours fidèle au sonnet, Plasoc ?

    Posté par Pivoine Blanche, 17 mars 2007 à 13:22
  • Pivoine : En poésie classique, j’a ouï dire par certaines de mes admiratrices, que le sonnet confère à l'alexandrin cette même saveur délicate qu'apporte la moustache au baiser.

    Posté par Plasoc, 18 mars 2007 à 08:55
  • Plasoc...je vois en effet que tu aimes "jouer" avec la poésie classique
    Je comprends que tu aies des admiratrices....MAIS

    Je connais à fond les règles de la poésie classique : elles sont exigeantes et difficiles à appliquer
    Cela m'intéresserait de savoir si tu es conscient des transgressions que tu te permets
    - dans le compte des pieds (ce ne sont pas des alexandrins (sauf deux )les vers ont quasi tous 13 pieds
    - dens l'alternance des rimes féminines et masculines, obligatoire!!!

    Si tu le sais alors ce n'est pas grave, tu fais là un exercice que tu peux de fois en fois améliorer...
    Si tu n'en es pas conscient, j'ai à coeur de te le dire, parce que moi cela me dérange, tu vois
    J'ai trop d'admiration pour les tout grands poètes classiques

    Mais tu peux donner illusion pour tes "admiratrices"
    Je suis désolée d'être aussi sévère...
    J'aimerais lire de toi autre chose qu'un "sonnet"...envie de te tester en quelque sorte...dans une autre écriture...

    Posté par Coumarine, 18 mars 2007 à 09:36
  • Coumarine : Evidemment que je m'amuse ! On n'écrit pas un sonnet impunément en moins d’une heure ! J'ai conscience de mes imperfections et je les assume.
    Si tu veux lire de la prose de l’auteur, ou des fabliaux ou des poèmes libres, je t'invite - si tu as un peu de temps - à picorer dans le menu de mon blog. ( http://www.u-blog.net/plasoc ) Bien sûr, ton avis m'intéresse !

    Posté par Plasoc, 18 mars 2007 à 10:10
  • J'aime les rimes et les vers en amatrice. J'ai bien apprécié ce petit côté presque chantant.

    Posté par Plum', 18 mars 2007 à 18:21
  • Bon, sur la forme, je dirai comme Coumarine ^^
    Sur le fond, j'ai bien aimé l'idée : les écrivains sont tous un peu menteurs...

    Posté par Sammy, 19 mars 2007 à 01:44
  • et pour paraphraser Louis Jouvet à propos des acteurs, les écrivains mentent avec sincérité

    Posté par Farfalino, 19 mars 2007 à 13:32
  • J'aime les poèmes !

    Posté par wictoria, 19 mars 2007 à 17:01
  • A travers ce texte, merci Coumarine de nous apprendre quelques règles de poèsie (alternance féminin/masculin par exemple).
    J'ai "commis" des alexandrins (et encore, je me plante souvent avec les 'e' muets ou pas), après m'être fait surprendre à aimer la poésie, puis régalé à en écrire, le plus souvent à l'"intuition".
    Et comme toi, j'ai beaucoup de respect pour l'écriture, alors des fautes me font l'effet d'une craie qui crisse au tableau.

    ... Sur le fond du poème, j'ai bien aimé, tous menteurs quelque part, il y en a même qui utilisent l'écriture.

    Posté par Pluto, 21 mars 2007 à 10:55

Poster un commentaire