Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

17 mars 2007

Ma mangrove (Wictoria)

Il faut que je vous dise... j'ai menti !

Oui, je vous l'avoue aujourd'hui, je n'ai jamais pris cette photo qui trône depuis vingt ans au-dessus de la cheminée et dont je me suis attribué la paternité. Ces entrelacs de jade comme un joyau végétal, cette fusion glauque clapotant en bordure de cette ramure, impose à chacun de s'y arrêter un instant en arrivant ou avant de repartir, je l'ai bien remarqué. Ils sont tous perdus dans un souvenir imprécis, je l'ai moi aussi ressenti. C'est normal. Moi je songe à la mangrove, les eaux calmes insinuées dans les racines et la boue. Vous, je ne sais pas. Moi je le revois, lui. Il s'est approché, j'avais peur. Il m'a souri. Non, je ne vous dirai pas qui il était. Vous ne me croiriez pas.

Posté par pivoineblanche7 à 18:02 - Wictoria - Commentaires [9] - Permalien [#]

Commentaires

  • oups...ça fait peur aussi, même si ton texte emprunte un chemin différent...
    La mangrove qui pousse dans la vase...

    et puis "lui" dont tu ne nous dis rien, on ne le croirait pas!
    (frissons dans le dos)
    bravo Wictoria, j'aime beaucoup!

    Posté par Coumarine, 17 mars 2007 à 19:34
  • HALETANTE

    Je la devine, cette photo, tu en parles très bien, juste ce qu'il faut pour nous inquiéter...et plus encore! Lui, c'est "Lui", même si nous ne saurons jamais qui ll est. Il a disparu, n'est-ce pas, Wictoria, à jamais! Ah! cette photo!...

    Posté par Lorraine, 17 mars 2007 à 19:48
  • mince alors!

    j'avais aussi pensé à ce mensonge là, Wictoria, n'est-ce pas troublant! heureusement que je ne l'ai pas fait sinon j'aurais eu l'air de quoi, après toi?
    Bravo pour ce texte court, tu sais que je suis une grande fan du "court"

    Posté par sodebelle, 17 mars 2007 à 21:49
  • La mangrove est très présente en Martinique... J'ai même découvert l'existence de la mangrove en correspondant avec une Martiniquaise (pour la petite histoire). Voilà un texte court, beau et suffisamment mystérieux pour laisser l'imagination du lecteur tout à fait libre !

    Posté par Pivoine Blanche, 18 mars 2007 à 00:06
  • Le mensonge et l'impossibilité de croire.
    C'est super

    Posté par Arthur HIDDEN, 18 mars 2007 à 18:19
  • J'ai trouvé ton texte très poétique et vraiment original. Je me suis laissée emporter.

    Posté par souliers vernis, 19 mars 2007 à 09:40
  • Et bien j'aurais appris un mot nouveau : mangrove !
    J'aime bien le parfum de mystère qui se dégage ainsi la légèreté de la voie et de la voix.

    Posté par Farfalino, 19 mars 2007 à 13:44
  • J'adore la description du début, presque onirique : "entrelacs de jade comme un joyau végétal, cette fusion glauque clapotant en bordure de cette ramure" ; il n'y a presque plus besoin de la photo ! Ce sont des mots très évocateurs, bravo !

    Par contre, je trouve la chute un peu abrupte... je suis resté sur ma "fin" ^^

    Posté par Sammy, 20 mars 2007 à 18:14
  • Et après, et après ???
    J'ai bien apprécié, surtout le "court".

    Posté par Pluto, 21 mars 2007 à 10:38

Poster un commentaire