Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

22 mars 2007

Etang de silence (Arthur HIDDEN)

Il faut que je vous dise… J’ai menti.

Aucun autre son, si ce n’est, s’éloignant, le croassement d’un corbeau.

Nous contemplons l’étang, but de notre promenade. L’air est léger. La lumière verte et jaune semble émaner de la surface lisse de l’eau. Elle est rythmée devant nos yeux par des branches obliques, nues, à l’écorce ocellée. Le même genre de branchages se forment en arbres de l’autre côté de l’étang. Mais c’est cette eau à l’aspect de tourmaline qui boit nos regards. Nous restons là de longs moments, aussi immobiles qu’elle.

D’un même mouvement nous faisons demi-tour. Nous marchons côte à côte en silence. Un silence qui nous a déjà détruits, dissous, comme si nous nous étions enfoncés du même pas, redingote noire bien coupée, élégante robe de dentelle blanche, dans un étang d’alcali.

Posté par pivoineblanche7 à 09:16 - Arthur Hidden - Commentaires [13] - Permalien [#]

Commentaires

  • J'aime les images minérales, le vocabulaire choisi, les images fines et sensibles. Bel exemple de prose poétique.

    Posté par Pivoine, 22 mars 2007 à 12:14
  • Superbe palette de couleurs.

    Posté par marie-jeanne, 22 mars 2007 à 12:54
  • je sais pas comment trop comment le dire, mais ce texte (trés court). me semble être une parfaite réussite du travail d'écriture sur P.P.

    Une belle atmosphère s'en dégage... biensur la fin vient mettre un terme à ma réverie amoureuse... mais c'est pas grave, je reste dans le songe !

    Posté par rsylvie, 22 mars 2007 à 15:25
  • Je te l'ai déjà dit récemment sur ton blog et te le répète aujourd'hui : ton écriture est fine et surtout élégante. C'est une merveille à lire.

    Posté par Plum', 22 mars 2007 à 16:30
  • je confirme: quelle élégance...

    Posté par sodebelle, 22 mars 2007 à 18:50
  • Si peu de mots et toute l'émotion est là.

    Posté par Kloelle, 22 mars 2007 à 18:55
  • Un ravissement pour les sens et la musique des mots...
    Merci!

    Posté par colette, 22 mars 2007 à 18:57
  • elles et ils ont tout dit. Beau texte contemplatif.

    Posté par Farfalino, 23 mars 2007 à 08:07
  • étang de silence et tant de silence.Jusqu'à la dissolution des liens, peut-être des êtres. J'aime beaucoup l'écriture et l'idée.

    Posté par souliers vernis, 23 mars 2007 à 14:53
  • Très beau texte tout en délicatesse, comme une élégante robe de dentelle blanche ; tu nous fais vivre, sans le dire expréssement, le drame d'un couple que plus rien n'unit, si ce n'est une commune impossibilité de communiquer...

    J'aime beaucoup le rythme de tes phrases, on sent que chaque mot a été choisi, et leur ordre aussi ; j'aime particulièrement "Aucun autre son, si ce n’est, s’éloignant, le croassement d’un corbeau."

    Posté par Sammy, 23 mars 2007 à 17:45
  • chuuut! ne disons plus rien, respect!

    Posté par marie.L, 23 mars 2007 à 18:30
  • Un étang d'incommunicabilité! Finement observé à travers le branchage d'arbres qui dessinent une prison. Excellent!

    Posté par Lorraine, 23 mars 2007 à 23:20
  • Merci pour tous vos commentaires.
    Certains ont vu la paix et d'autres la non communication absolue entre deux êtres. C'était bien cela mon intention et pour moi ce qui avait fait choc c'était la rencontre entre cette photo et cette phrase.

    Posté par Arthur HIDDEN, 24 mars 2007 à 13:04

Poster un commentaire