Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

30 mars 2007

L'actualité (Outis)

J'ai presque une heure d'avance et j'en profite pour acheter le journal. Rien de bien réjouissant. Propagande, propagande. Le petit moustachu fait encore la une. Une longue déclaration du nouveau ministre de la police qui exprime toute la confiance qu'il met en lui, son assurance que, grâce à lui, le pays sera nettoyé des « ennemis de la nation et de l'ordre » et retrouvera sa grandeur historique, etc., etc. Le baratin habituel.

Page deux, ça continue. Cette fois, un article du doyen de l'Université. Style différent mais les mêmes mots : « n'ont rien à faire dans notre pays », « profitent de nos richesses », « pas la même religion », « responsables du chômage », « facteurs de désordre ». Lui ne parle pas de nettoyage, c'est un « savant », pas un « politique ». Mais si les gens ne comprennent pas …

Je n'en peux plus, je referme le journal. Tiens, dernière page, une photographie curieuse. Un industriel qui présente les nouvelles chausssures de la police. On les a alignées comme à la parade, prêtes à être passées en revue. En regardant bien, elles ont toutes des talonnettes, il est obsédé par la taille le petit moustachu ! L'industriel pose au milieu, pieds nus. C'est la légende qui précise : « La grandeur de notre pays passe avant la satisfaction de nos propres besoins ». Grotesque.

Au moment de jeter le journal, la date attire mon regard : 27 février 1933. Ils ont dû faire une erreur, on ne m'a quand même pas vendu le journal de demain …

Posté par _Sammy_ à 09:00 - Outis - Commentaires [13] - Permalien [#]

Commentaires

  • Tu as bien fait de préciser la date Outis, on pourrait presque se demander de quelle époque il est question... Surtout en mettant deux fois le terme "nettoyage" hein...

    C'est dans ce sens là qu'il faut comprendre "le journal de demain" n'est ce pas ? A moins qu'il ne se soit passé quelque chose de précis le 27 février 1933 ?

    ...

    Je viens de chercher sur Google. Le 27 février 1933, c'était l'incendie du Reichstag. Bravo.

    Il est drôlement lucide ton narrateur...

    Posté par Sammy, 30 mars 2007 à 09:09
  • Comme quoi....

    on a vraiment l'impression de faire des sauts dans l'histoire en arrière ou au présent tout se mélange, et rien ne change...brrrr ça me fait frissonner.

    Posté par bonaventure, 30 mars 2007 à 09:35
  • le problème c'est que cela devrait nous servir de leçon. C'est vrai que cela sent mauvais notre beau pays. Rage

    Posté par brigetoun, 30 mars 2007 à 09:45
  • Super ! Sans la date précisée en fin, j'aurais été persuadée que tu parlais d'aujourd'hui, d'hier et de demain...

    Posté par Miss Alfie, 30 mars 2007 à 10:25
  • J'avais un doute. Le petit moustachu. Mais je me disais que ça pouvait être aussi une allégorie d'un autre personnage... Le passé et le futur hypothétique se mélangeant Impressionnant. Surtout avec le regard du "après coup".

    Posté par Pivoine, 30 mars 2007 à 13:45
  • Ούτις

    Ton genre littéraire s'appellerait en grec πρωθύστερον. Tu m'as parfaitement compris. Pour les non-hellénistes, ce serait une espèce de
    "flash-back". Bien pensé!

    Posté par Dino, 30 mars 2007 à 13:47
  • Les inscriptions, c'est pour quand ?

    Comme c'est sympathique les cours d'histoire avec vous. Je retournerais volontiers sur les bancs de l'école, du collège (voire à l'université du 3ème âge) pour parfaire mon éducation.

    Perroquet violet sur la pointe de mon pied.

    Posté par Papistache, 30 mars 2007 à 18:55
  • Les inscriptions, c'est pour quand ?

    Comme c'est sympathique les cours d'histoire avec vous. Je retournerais volontiers sur les bancs de l'école, du collège (voire à l'université du 3ème âge) pour parfaire mon éducation.

    Perroquet violet sur la pointe de mon pied.

    Posté par Papistache, 30 mars 2007 à 18:56
  • très instructif et très bien écrit, la chutte nécessaire est troublante.
    Bravo redding.

    Posté par Jha, 31 mars 2007 à 16:21
  • J'ai beaucoup aimé et je n'ai pas été la seule...
    C'est un texte qui "marche très bien"

    Posté par Yedidia, 31 mars 2007 à 23:08
  • Effrayante "actualité".Ton texte est formidable.

    Posté par souliers vernis, 01 avril 2007 à 16:32
  • Ce que j'aime chez Paroles Plurielles, c'est nos imaginations mêlées, toutes nos différentes façons de voir, d'interpréter les consignes, de regarder les photos.
    Ton texte m'a beaucoup touchée et je suis à la fois étonnée mais également conquise par ta façon d'avoir abordé ce cliché.
    Un grand bravo à toi !

    Posté par Plum', 01 avril 2007 à 19:09
  • Ce que j'aime chez Paroles Plurielles, c'est nos imaginations mêlées, toutes nos différentes façons de voir, d'interpréter les consignes, de regarder les photos.
    Ton texte m'a beaucoup touchée et je suis à la fois étonnée mais également conquise par ta façon d'avoir abordé ce cliché.
    Un grand bravo à toi !

    Posté par Plum', 01 avril 2007 à 19:12

Poster un commentaire