Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

05 avril 2007

Portrait en pied (Plum')

J’ai presque une heure d’avance… Mais ça, c’est tout moi ! Normale, je suis Charentaise et comme on dit chez nous : « Si savate trop vite, ça tatane forcément alors inutile de venir après-ski ! ».

J’ai toujours été à côté de mes pompes ! Impossible pour moi d’être à l’heure. Soit j’arrive tellement en avance que je traine mes baskets jusqu’à en user mes semelles, soit je suis si en retard que même les bottes de sept lieues ne me seront d’aucune aide. Alors cela me vaut des désagréments. Mon employeur, par exemple, finit par avoir à mon égard un comportement plus que spartiate. C’est à peine si je ne me fais pas traiter de va nu-pied ! Pourtant, en dehors de cela, je suis plutôt une brave fille ! Ce n’est pas le pied ! Si vous croyez que cela me botte, moi, d’être ainsi si peu considérée.

Mais depuis samedi dernier, j’entrevois un rayon de soleil à travers ma pantoufle de verre. Si, si ! J’ai rencontré un type formidable ! Au bal R.I.N.E, ce bal annuel des Ressemeleurs Indépendants du Nord-Est .

Certes, il n’est plus très jeune mais moi, il me va bien, je me sens à l’aise avec lui comme dans un chausson. Il est doux, gentil, attentionné et plein d’humour. Que puis-je demander de plus ? Il habite une belle propriété, un riche lieu, avec un jardin magnifique. C’est là qu’il m’a embrassée dimanche après-midi. Il m’a roulée un de ces patins ! Une galoche qui m’a toute tourneboulée ! Après, nous sommes rentrés et il nous a préparés des pâtes au gaz (c’est délicieux, je ne connaissais pas). C’était bienvenu parce que nous n’étions pas sans dalle après la balade dans son parc. Et puis, pour terminer ce déjeuner, des espresso avec un carré de chocolat noir. Il a vécu longtemps en Italie et affirme que le moka, sain pour la digestion, doit se boire très serré dans de très petites tasses.

Avec lui, je me sens détendue. Je peux enfin me sentir moi-même, rester naturelle. Il est chaud, sûr, il me prend comme je suis.

Une ombre au tableau ? Forcément, il y en a toujours une et c’est d’ailleurs là que le bât bouche. Il est cordonnier. Et tout le monde le sait, c’est toujours le cordonnier le plus mal chaussé…

Posté par _Sammy_ à 08:00 - Plum' - Commentaires [11] - Permalien [#]

Commentaires

  • alors là.... c'est génial !
    que de plaisir, le sourire permanent à te lire... en attendant la ligne suivante pour un autre savoureux "jeu de mots"....
    -leur avenir est tout tracé... avec toutes ces codasses en stoc, vont ouvrir un magasin ensemble !

    Posté par rsylvie, 05 avril 2007 à 08:44
  • j'aime beaucoup beaucoup le bal rine ! !Tu es à la pointe des jeux de mots ! (je sens que certains m'ont échappé... mais c'est pas grave ! ) Très drôle à lire

    Posté par clau, 05 avril 2007 à 10:19
  • C'est vraiment amusant de te lire! Les pâtes au gaz, quel délice!

    Posté par souliers vernis, 05 avril 2007 à 13:25
  • Tu manies le jeu de mot à la pointe de chaussure prêt, pour notre plus grand plaisir. Bravo!

    Posté par cassy, 05 avril 2007 à 15:36
  • J'ai vraiment beaucoup apprécié ton texte lorsque je l'ai lu la première fois ! A partir du "bal RINE", ça devient irrésistible !

    Posté par Sammy, 05 avril 2007 à 16:37
  • très bien trouvés tout ces jeux de mots, c'est fluide et on prend beaucoup de plaisir à lire. On aurai pu "buter" sur certains mais la compréhension est totale.
    Bravo!

    Posté par Jha, 05 avril 2007 à 17:24
  • – J'arrive un peu tard. En pointure 44, il vous reste quelque chose ?
    – Désolé, monsieur, on ne fait pas les péniches !

    Perroquet déchaussé sur la pointe de mon pied.

    Posté par Papistache, 05 avril 2007 à 19:19
  • Jeux de mots en folie. Je pense qu'au bout de trois lectures, je les ai tous attrapés!
    Un joli exercice de style.

    Posté par Léa, 05 avril 2007 à 21:23
  • Cette histoire me botte...même si elle est un peu tirée par les lacets...

    Posté par tilu, 06 avril 2007 à 16:41
  • La démonstration que sérieux et humour sont indissociables. C'est une question de dosage de finesse.
    Cela rend encore plus crédible ce site.
    En tout cas, cela m'aide à moins me prendre au sérieux.
    Merci, Plum !

    Posté par Hériçon, 06 avril 2007 à 17:17
  • Merci pour ce travail d'artiste. Tu as dû bien t'amuser, et nous aussi!

    Posté par Arthur HIDDEN, 07 avril 2007 à 10:36

Poster un commentaire