Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

16 avril 2007

Pour elle... (Miss Alfie)

Et maintenant, ça suffit !
J'en ai marre de cette partition, de ces notes alignées et de ce
rythme qui ne veulent plus se synchroniser avec mes doigts.
J'en ai marre de ces tisanes au citron qu'elle me sert tous les soirs
avant de me coucher.
J'en ai marre des expressions apitoyées de ceux qui me rendent visite
en me jurant que je rejouerai un jour.
J'en ai marre de ce filet de salive qu'elle essuie en m'embrassant le
front.
J'en ai marre de ce fauteuil qui m'empêche de descendre dans le parc,
dans lequel je passerai le reste de mes jours.

Oh oui, comme j'aimerai qu'elle m'emmène dans le parc, en bas, dans
le cloître aux bancs de pierre.
J'aimerai qu'elle m'installe à l'ombre de la cathédrale ancestrale.
J'aimerai que l'air frais de ce printemps naissant apporte à mes
oreilles les notes parfois maladroites des élèves du conservatoire.
J'aimerai les voir sortir après leurs répétitions, chargés de leurs
boites à musique et à rêves.

Oui, ça suffit maintenant.
Ce soir sera le bon, elle le sait, on en a parlé.
Je ne peux plus vivre ainsi, je ne peux plus lui imposer de me voir
ainsi.
Elle laissera quelques comprimés supplémentaires, de ceux qui sont si
fort qu'ils endorment mon esprit et mes douleurs.
Elle me mettra cette robe dans laquelle elle aimait tant me voir
lorsque nous sortions ensemble, en cousines, en soeurs, en amies,
avant d'être amante au retour.

Et samedi, parce que je veux que ce soit samedi, elle déposera sur ma
tombe une corbeille de jonquilles, de roses et d'hortensias.
Les jonquilles pour le printemps qui arrivait.
Les roses pour l'amour que nous partagions.
Les hortensias pour notre rencontre en Bretagne.

Posté par Coumarine à 09:30 - Miss Alfie - Commentaires [11] - Permalien [#]

Commentaires

  • Oh ! Un texte fort !

    Posté par Bellesahi, 16 avril 2007 à 09:35
  • oui...très fort...!

    Posté par Coumarine, 16 avril 2007 à 10:29
  • très émouvant en effet

    Posté par Farfalino, 16 avril 2007 à 13:06
  • quelle belle façon de parler d'un sujet pénible et si délicat.

    Posté par rsylvie, 16 avril 2007 à 13:34
  • Le sujet est effectivement si intime qu'on ne peut que s'effacer devant la décision. Toutefois, j'aimerais lire le pendant de cette confession : l'acte vu par l'autre.

    Perroquet violet sur la pointe de mon pied.

    Posté par Papistache, 16 avril 2007 à 20:47
  • Texte très fort. Ne peut laisser indifférent. Bravo Alfie.

    Posté par cassy, 16 avril 2007 à 21:38
  • Et pourquoi pas Papistache... Tu viens de me donner une idée... Mais je n'aurai jamais assez de jours pour tout écrire !!!

    Et merci à tous... Je ne pensais pas du tout partir dans cette direction là... Elle est venue naturellement, je ne sais pas pourquoi, d'elle-même... C'était ça et pas un autre texte qui devait sortir de ces deux photos et de ces trois mots...

    Posté par Miss Alfie, 16 avril 2007 à 23:42
  • ben, il y en avait des choses dans ces photos !

    Posté par brigetoun, 17 avril 2007 à 07:45
  • Papistache, merci de ton idée... J'ai pris le temps de rédiger ça, le 24 avril, cela devrait paraitre sur mon blog...

    Posté par Miss Alfie, 17 avril 2007 à 18:21
  • C'est un texte d'une grande force. Comment trouve-t-on ton blog à partir de paroles Plurielles?

    Posté par Arthur HIDDEN, 22 avril 2007 à 09:14
  • @ Arthur Hidden, tu arriveras chez moi en cliquant sur le lien sur mon pseudo dans mon commentaire ! En fait, il y aura peut-être un peu de retard côté publication, mais les deux paraitront !

    Posté par Miss Alfie, 22 avril 2007 à 20:11

Poster un commentaire