Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

18 avril 2007

Basta Tagada » ou fugue au citron vert (Elvire)

Et maintenant, ça suffit !

Des années à vivre à tes croches, doubles croches et soubresauts ! Triple cloche, va !

Silence maintenant ! Basta cosi !

Désormais, je reste seule assise sur ce banc et j’attends ; j’attends et j’écoute les roucoulements de ces idiots de pigeons parisiens. C’est tout.

Maman, t’as trop rêvé pour moi. Tout haut. Tu racontais à tes amies très chères que pour toi, je bâtirai des cathédrales de musique, aériennes et fragiles ; de ces envolées magiques qui atteignent les plus hauts sommets ; de ces trilles magiques qui déshabillent les oiseaux !

Tu parles trop.

T’avais qu’à y aller toi-même à cette saleté de conservatoire.

Plus de quinze ans que je m’échine à ce clavier ! Mais maintenant, ça suffit !

Faut que tu renonces. Tu ne mettras pas mon talent de pianiste prodige dans ma corbeille de mariée.

D’ailleurs, autant te le dire tout de suite : je ne vais pas me marier.

Je vais rester seule assise sur ce banc. Ton Pierre-Antoine, il est moche et barbant.

T’aurais du t’en douter pourtant ! Tu te souviens de ces journées d’anniversaire, quand j’étais petite, tu invitais toutes les filles les plus chics du quartier à venir m’écouter… Elles étaient là, roses et goinfres à se gaver de fraises Tagada, tu t’en souviens ? Elles bavaient rose à la fin…

Moi, pendant ce temps, seule sur le banc du jardin, je suçais lentement un taillon de citron vert. Sans jamais faire la grimace. Les Ségolène et les Marie-Charlotte me tenaient pour givrées ! Citron-givré, cerveau gelé. T’aurais bien du t’en douter que j’étais pas celle que tu rêvais.

Tant pis, t’as rien compris.

Et maintenant, ça suffit : Basta Tagada, piano dingo, Pierrot toto et tutti quanti !

Posté par Coumarine à 17:31 - Elvire - Commentaires [12] - Permalien [#]

Commentaires

  • Elle est folle

    – Elle est folle ! Cette fille est folle !

    Mon perroquet vient se proposer de vous accorder le prix de l'humour pour ce texte ; il vous envoie un bouquet de ses plus belles plumes. A ma connaissance, c'est la première fois qu'il agit ainsi.

    Perroquet réjoui et déplumé sur la pointe de mon pied.

    Posté par Papistache, 18 avril 2007 à 17:47
  • J'adore le ton, le style et le rythme. Merci pour ce délicieux moment citronné.

    Posté par souliers vernis, 18 avril 2007 à 17:54
  • Merci soulier vernis, merci beaucoup!
    Monsieur le gris du Gabon, j'accepterai volontiers une seule de ces longues plumes rouges que vous portez séant (non, ne me dites surtout pas que votre perroquet est un cacatoès)!

    Posté par elvire, 18 avril 2007 à 18:36
  • Ah les mères !!!

    Posté par Bellesahi, 18 avril 2007 à 20:08
  • Très très chouette, Elvire, je me suis régalée!

    Posté par sodebelle, 18 avril 2007 à 21:38
  • ah ! les fraises tagada !
    et "Citron-givré, cerveau gelé"... fallait le trouver celui-là !
    bravissimo.

    Posté par rsylvie, 18 avril 2007 à 21:49
  • je ne peux plus, compte tenu de mon âge, le dire mais, tout de même, délivrez nous de l'amour de nos mères

    Posté par brigetoun, 18 avril 2007 à 21:54
  • douce a(mère)...

    Ah! Les mères n'inspirent pas toutes leurs filles de la même façon!

    J'ai adoré, tout simplement! Et pour ce qui est des expressions qui font mouche "vivre à tes croches..." n'est pas mal non plus! Merci pour ce petit moment de délectation citronnée.

    *Une Coccinelle Virtuelle*

    Posté par Une Coccinelle, 19 avril 2007 à 08:15
  • J'admire beaucoup les trouvailles de langage qui fusent au serice d'une vraie histoire et d'une vraie psychologie.

    Posté par Arthur HIDDEN, 19 avril 2007 à 14:15
  • Basta tagada, t'as raison Elvire !
    Qu'est-ce que tu écris bien ! plein de trouvailles et justes, comme le dit Arthur Hidden !
    J'en rafffffolllle.....

    Posté par Amanda, 19 avril 2007 à 15:09
  • Heu... mais qu'est-ce'tu bois, Doudou, dis-donc ?
    Pass'que j'en veux bien un verre, moi !

    Posté par Plum', 19 avril 2007 à 20:53
  • je vais finir un jour, grace à vous tous, peut-être un jour, je vais finir par oser arrêter de faire semblant d'écrire et puis, écrire, pour de bon. Vraiment, merci à tous ... en même temps, je garde cette curieuse impression de ne pas en mériter autant ... comme si les mots étaient plus maîtres de moi que moi, des mots.

    Posté par elvire, 19 avril 2007 à 20:53

Poster un commentaire