Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

29 avril 2007

Cauchemar ( Truly)

Ma voiture n'a pas démarré ce matin .Ouvert le capot. Mis les mains dans le cambouis. Taché mes vêtements. Remonté à mon appartement. Changé parfait ce costume de flanelle. Descendu en trombe l'escalier. Engouffré dans la gueule du Métro. Raté la rame. Couru jusqu'à mon bureau. Commencée la réunion. Courroucé le regard du Boss. Bossé pour rattraper retard. Avalé un déjeuné. Café.

Pause. Méritée.

Etudié mes dossiers. Refermé les dossiers. Foncé tête baissée au cours de chant. Constaté pantalon trop court. Grandi d'un coup. Compris rires collègues. Eberlué. Pris ma place troisième rang. Oublié mon livret. Déchanter. Dépassés les clones d'une tête, la mienne. Répéré ? Non pas encore. Finie la répétition. Foncé chez moi . Exténué. Dormi.

Demain. Réveil.

Ma voiture n'a pas démarré demain.

Ouvert le capot..cambouis..costume..courroucé..court.. clones..exténué..dormi..

Ma voiture n'a pas démarré.

Dormi.

Ma voiture.

Posté par patitouille à 09:00 - Loïc - Commentaires [9] - Permalien [#]

Commentaires

  • ouah ! il lui faut une petite pause.... comme "ma voiture n'a pas démaré" !

    Posté par rsylvie, 29 avril 2007 à 09:59
  • Penser à la faire réparer! Quelle journée ! Rester zen pour ne pas disjoncter.

    Posté par marie-aude, 29 avril 2007 à 14:28
  • Vivement la retraite, qu'on en finisse avec les cadences patronales.

    Appât... bouchon... ligne emmêlée... gardon... touche... hameçon... branches...

    Perroquet somnanbule sur la pointe de mon pied.

    Posté par Papistache, 29 avril 2007 à 18:56
  • truly, je te l'ai écrit, ton texte est une pure merveille. j'adore ce style haché, télégraphique presque. ça rend ton récit riche, très riche. on "entre" dans ton texte grâce à ce rythme syncopé, troublant. ça rend très bien la fatigue intense de ton personnage.
    vraiment bravo )

    Posté par pati, 29 avril 2007 à 20:16
  • J'ai beaucoup aimé. Pauvre garçon, il va se réveiller exténué )

    Posté par Christine_, 30 avril 2007 à 00:30
  • oui, je rejoins ce que Pati t'a dit...
    ta façon d'écrire ce texte est en accord avec son contenu...
    Le personnage est plongé dans une routine fatigante, et ta façon d'écrire, hachée et incomplète évoque cette lassitude
    Le moins qu'on puisse dire c'est que c'est très original...et excellent!
    Bravo Truly!

    Posté par Coumarine, 30 avril 2007 à 16:52
  • Tomorrow I was nothing, yesterday I'll be
    Time has fooled me into thinking it's a part of me
    Nothing in this room but empty space
    No me, no world, no mind, no face...

    Merci pour l'éveil du souvenir de cette chanson qui me touche profondément.

    Posté par Nan', 30 avril 2007 à 23:34
  • Changer de registre ne m'a pas été facile, je suis plus à l'aise à manier humour et dérision, je trouve ce texte trop faible sur la fin et pas assez travaillé, mais ..je suis comme çà...même je m'en veux ne pas avoir fait passer l'idée cauchemardesque de répetition à l'infini .
    Merci pour la bienveillance des commentaires.

    Posté par Truly, 03 mai 2007 à 21:02
  • j'ai trouvé le style très chouette, comme une spirale qui s'emballe et vous prend dans sa follie. toujours bien d'essayer d'écrire différemment, même si on ne se "reconnait" pas.

    Posté par sodebelle, 06 mai 2007 à 21:28

Poster un commentaire