Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

17 avril 2007

Vacances en couple (Brigetoun)

« Et maintenant ça suffit ! » Martine a ramené ses pieds vers elle, sur le banc, et a entrepris de les masser. Julien, assis sur le banc d’en face, l’a regardée en souriant et puis, répond : « de toute façon, on déjeune maintenant, non ? » Il se penche et ramasse le sac de toile jaune effondré sur la terre entre eux, l’ouvre et sort des paquets qu’il pose à côté de lui , ouverts ; il trouve des tranches, fines à s’en déchirer, d’un jambon pâle et odorant, puis des bandes de jambon cru rouge foncé. Il lève les yeux vers... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 17:50 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

17 avril 2007

Son dernier combat (Pluto)

" Et maintenant, ça suffit ... " Un grand soupir de soulagement, la semaine se termine. Et le piano mécanique de continuer sa partition. Plus que quelques minutes, heureusement. Toujours est-il qu'il trône, impérial, face à l'église. Un son strident, une torture insoutenable, comparable à la craie crissant sans fin sur le tableau noir. Les deux bancs de la place sont désertés : plus de « vieux de la vieille », et c'est triste. Même l'office du Dimanche a été perturbé. L'organiste a eu beau pousser le son à fond, les... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 17:30 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
17 avril 2007

Citronnade (Querelle)

Et maintenant ça suffit, de cette consigne étrange, laquelle ne m'inspire pas. A vrai dire, je ne vois pas trop pourquoi : voici de belles images, j'aime du piano le ricochet cristallin, l'idée de ces deux bancs séparés, que la musique pourrait joindre, parce que la musique peut concilier les impossibles, briser les lois de l'espace, tout autant que celles du cœur. Soit. Et je rêve, ai rêvé d'ailleurs, qu'une pianiste sans visage en jouait pour moi et moi seul dans une cathédrale. Pour l'en remercier, je lui ai offert une... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 09:49 - Commentaires [10] - Permalien [#]
17 avril 2007

Le chant des innocents (Cassymary)

"Et maintenant, ça suffit!" Je sentais encore sur ma joue, la morsure de la gifle qui avait suivie ces mots. Il y avait dans son regard toute la violence, toute la cruauté d'un homme qui n'avait plus rien d'humain. Nous avions été trahies, et les quelques secondes que nous étions en train de gagner ne permettraient pas de les sauver. Je le savais, nous le savions tous, mais à l'humiliation d'avoir failli à notre devoir, nous n'allions pas ajouter la faiblesse et la lâcheté. "Où les cachez vous?".... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 09:30 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
16 avril 2007

Le destin de Benjamin (souliers vernis)

« Et maintenant, ça suffit ! » hurle benjamin, « Je ne veux plus être mêlé à vos histoires ».Benjamin, s’en va, referme la porte derrière lui et laisse ses interlocuteurs pantois de stupéfaction. Il marche, entre rage et désespérance. Il a mal à l’estomac. Il  n’aurait jamais dû boire ce fanta citron. Il marche, se maudissant de s’être laissé une fois de plus laissé embarquer dans une histoire qui ne le concerne pas. Il faut dire que la vie de Benjamin a débuté sous de curieux auspices. On l’a trouvé, il y a trente ans, bébé... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 17:50 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
16 avril 2007

Le bouquet de la mariée était empoisonné (Amazone)

Et maintenant, ça suffit...! Marre de les attendre ! Marre d'être la dernière des pommes, pressée comme un citron à faire tout pour elle et n'importe quoi pour lui. Elle, Marina, coach personnel, spécialiste en communication et lui, Pierre, Audit consulting pour de grosses boîtes. Mais qu’est-ce qu’ils peuvent bien foutre, ces deux-là, en ce moment ? J'ai accepté d'être leur wedding planner, histoire de rendre service à ces deux vieux amis de lycée, moi la glandeuse professionnelle, l'intermittente de petits boulots en tous... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 17:30 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

16 avril 2007

Pour elle... (Miss Alfie)

Et maintenant, ça suffit !J'en ai marre de cette partition, de ces notes alignées et de cerythme qui ne veulent plus se synchroniser avec mes doigts.J'en ai marre de ces tisanes au citron qu'elle me sert tous les soirsavant de me coucher.J'en ai marre des expressions apitoyées de ceux qui me rendent visiteen me jurant que je rejouerai un jour.J'en ai marre de ce filet de salive qu'elle essuie en m'embrassant lefront.J'en ai marre de ce fauteuil qui m'empêche de descendre dans le parc,dans lequel je passerai le reste de mes jours. ... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 09:30 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
16 avril 2007

Premier printemps musical du Soissonnais (Papistache)

– Et maintenant, ça suffit, monsieur Léon ! Cessez de torturervotre casquette et dites moi ce qui vous chagrine.–  Ben M’sieu l’curé, sauf vot’ respect, c’est rapport aufestival d’hier au soir.– Ah ! monsieur Léon, la première magistrate de la communeaura eu une riche idée d’inviter ces virtuoses pour ce concertunique. Ces envolées lyriques ! Cette ovation ! Ce transport !– Jus’ment, M’sieu l’curé, c’est rapport à ces foll’ qu’onj’té des fleurs su’ l’passag’ des musiciens.– Ah ! Quelle grâce ! On aurait cru que les anges de... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 09:10 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
15 avril 2007

Tu es nul ! (Bellesahi)

Et maintenant ça suffit ! Il faut que je lui dise ! Il est là sur ce banc,en face de moi ! je dois lui dire...-Encore une fois tu as été nul.-Pardon ?!!!-Ecoute, écoute  ce piano ! Celui qui en joue est un musicien dans l'âme,les notes sortent avec grâce ! Toi, toi tu es un gros lourdaud quand tutapes sur les touches !-...-Tu es nul ! Je suis ton amie je dois te le dire ! Ne les entends-tu pasrire de toi ?-Oui je les entends ! A chaque fois ! Je ne voulais pas participer à ceconcert dans la cathédrale ! Je ne voulais pas! Je... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 17:58 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
15 avril 2007

La partition supplémentaire (Bérangère)

Et maintenant ça suffit ! Sa musique…Toujours sa musique…Je rentre d’une journée de travail harassante, il est assis à son piano, exactement là où il était déjà quand je suis partie ce matin, rejouant encore et encore un énième requiem. C’est bien simple : ça n’est plus une tête que j’ai c’est une cathédrale, rien que le silence et sa funeste musique. Maintenant ça suffit ; dans un verre je me verse une bonne rasade de gin, un jus de citron, de l’eau pétillante ; je bazarde à la corbeille les enveloppes qu’il a empilées... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 17:30 - - Commentaires [9] - Permalien [#]