Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

12 avril 2007

Encore une soirée de loupée –( Anne Bonaventure)

Et maintenant ça suffit, je n'en peux plus ...... J'avais réservé deux places pour le concert d'orgue à la cathédraleSaint Pierre. Mais comme d'habitude, monsieur était encore arrivé enretard. Nous nous sommes retrouvés sur le parvis, lui la mine défaited'avoir couru, et moi jaune comme un citron de dépit. Ce n'était pas lapeine de continuer la soirée musicale, Dans le square contigu, les bancsce soir-là nous attendaient, face à face nous nous sommes assis et noncôte à côte. Sans mot dire, nous avions encore loupé un partage . ... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 17:30 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

12 avril 2007

Adieu (Iceman)

Et maintenant ça suffit. J’arrête d’écrire des partitions pour les autres. Ceux qui voudraient ériger des cathédrales avec leurs bons mots, leur petite prose alambiquée, écrite au jus de citron pour qu’eux seuls s’en gargarisent. Je préfère envoyer tout à la corbeille, mon amie de toujours. Oui je suis à la croisée des chemins. Celle où l’on choisit de continuer le jeu ou non. J’ai joué, j’ai eu des chances de gagner ma place mais qu’importe pour moi. Non, décidément tout ce petit monde n’est pas fait pour moi : Celui qui... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 17:04 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
11 avril 2007

Consigne 44

Environ 50 textes pour cette dernière consigne...le train de Paroles plurielles poursuit sa route... Vous attendez avec impatience la consigne 44? Vous avez raison! Elle promet des mots ponctués de virgules et de points (sourire), ne vous laissera pas indifférents, suscitera vos imaginations, affûtera vos plumes et vos claviers...attention, c'est parti! Me promenant dans le très beau blog de Bellesahi, j'ai vu là quelques belles photos, des photos qui m'ont parlé...accord fut pris avec Sahi la Belle...qui ne sait pas encore... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 22:15 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
10 avril 2007

Train de nuit (Lorraine)

J’ai presque une heure d’avance. Sur le quai, j’attends. Ah ! ces fantasques, un voile par-ci, un soulier par-là, un corsage envolé, un jupon qui s’effeuille !  Viendront-elles en essaim ? Ou l’une après l’autre ? Patience ! Ce sont des femmes, des reines, des déesses. Je m’assieds, la gare de province est déserte ; là-bas, loin, un train de nuit s’est arrêté.  Comme j’aime cet instant suspendu où rien ne se passe ! L’impalpable silence glisse en moi comme un bonheur. Laquelle posera la première ses petits pieds nus à côté... [Lire la suite]
Posté par _Sammy_ à 17:15 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
09 avril 2007

Le premier pas (Sammy)

J'ai presque une heure d'avance... et si elle ne venait pas ? J'avais tellement peur d'être en retard que je suis presque venu en courant. Et maintenant je vais devoir attendre cinquante-cinq minutes. Ca fait combien de secondes ça ? Cinquante-cinq multiplié par soixante, ça fait, ça fait... je ne sais pas. Je n'arrive pas à compter, j'ai la tête bien trop évaporée. Oui, évaporée. Impossible d'aligner deux idées. Mais quelle heure est-il ?Encore cinquante minutes. Non, quarante-trois très exactement. Ca passe plutôt vite finalement.... [Lire la suite]
Posté par _Sammy_ à 08:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
08 avril 2007

Quand la mer... se mêle (Zygomo)

J’ai presque une heure d’avance !Avec ce rendez-vousEt mon cœur en cadenceBat déjà comme un fou.Elle m’a dit « viens pieds nus Et ça devrait te plaireTu n’ seras pas déçuMoi je suis fille …aux paires »Alors j’ai rappliquéDe suite, en toute pompeEt j’ai vu, alignéAvant que la mère monteCe chef d’œuvre éphémèreDe souliers et de grollesAux dieux marins offertsEn merveilleuse obole. Et la mer est venueA l’heure, au rendez-vous,Emportant en refluxCette œuvre en ses remousDessinant sur le sableEn douces arabesquesLes trais... [Lire la suite]
Posté par _Sammy_ à 17:40 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

08 avril 2007

J'ai presque une heure d'avance... (Lunar Caustic)

J'ai presque une heure d'avance, le quartier est désert. Je marche sous les toits enfumés et des fleurs de tilleul me glissent entre les mains. La ville me pèse, l'air est tiède. Je cherche, en traînant les pieds jusqu'au boulevard, quelque chose à inscrire sur mon vieux carnet. De la lumière filtre par endroits, au-dessus d'un bar-tabac, une silhouette par exemple, c'est bon signe, je me le répète tout bas. Je ne peux m'empêcher de penser à Lefloch, son imperméable beige, toujours le même, qu'il jette méthodiquement sur le petit... [Lire la suite]
Posté par _Sammy_ à 17:26 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
08 avril 2007

Parade ou pavane ? (Largo)

J'ai presque une heure d'avance. Toujours le premier, j'adore parader dans la cour. Je m'imagine de nouveau à l'école militaire. Les copains dorment encore. Alors, moi je me les représente par leurs godasses alignées à la perfection. L'idée des godillots me convient. C'est plus facile pour repérer exactement ma place et puis aujourd'hui, les jeunes n'ont plus le sens de la discipline. Ils ne votent même plus pour le Général ! Moi, je suis pieds nus. Je sais, l'infirmière va encore me gronder. Elle est bien gentille et dévouée,... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 17:08 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
08 avril 2007

Angoisses (Clise)

J’ai presque une heure d’avance, Agoraphobe je suis Conseils de mon psy : Arrivez avant les autres Choisissez votre  place Faites le vide dans votre tête Les autres n’existent pas Ils sont transparents Voila j’y suis tout va bien Je respire tranquillement Juste un peu raide… Des fourmis dans les pieds Je manque d’air Faites le vide dans votre tête Vos pieds n’existent pas Voila j’y suis tout va bien… J’ai la tête qui bourdonne Les oreilles sifflent Les mains moites J’aurais jamais du l’écouter Cet abruti !
Posté par _Sammy_ à 08:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
08 avril 2007

Vivent les chaussures libres ! (voilette)

J’ai presque une heure d’avance.Je suis ici sur cette plage déserte au petit matin. Une heure à attendre, assis sur ce rocher à contempler le sable, la mer et les vagues. Le sable est maculé de traces de chaussures et toutes ces traces se ressemblent. Les mêmes pas partout comme si une colonie de chaussures identiques avaient débarqué ets’étaient rangées deux par deux.Ah ces chaussures ! Je le dis toujours à Antoine : « range tes chaussures dans l’armoire ! Sinon elles ne seront plus là demain !! » Bien sûr il ne m’écoute pas ce... [Lire la suite]
Posté par _Sammy_ à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]