Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

05 mai 2007

Confiance (Arthur HIDDEN)

  • Ma voiture n’a pas démarré ce matin.

  • Tu aurais pu me téléphoner

  • Ton numéro est enregistré dans mon portable et je l’avais oublié au bureau

  • Je crois que tu étais avec une autre.

  • Chérie, tu sais bien que non !

Il est attendrissant cet homme qui est à moi. J’aime le faire enrager en jouant les jalouses. Il est pourtant si différent de ses congénères, en permanence occupés à déchiffrer la partition obsédante de leurs désirs érotiques -Tiens, j’aime bien cette formule : la partition obsédante de leurs désirs érotiques. Ça sonne juste. Il faudra que je la réemploie- Il paraît qu’un homme ça pense en moyenne au sexe plus de cent fois par jour !

Mais lui, c’est différent. Il a dans son esprit plus d’élévation. Il me dit lui-même qu’il pense à moi plus de cent fois par jour. La vie avec lui est si merveilleuse ! Alors j’ai pleinement confiance.

… et puis je garde toujours dans ma poche la clé de l’appareillage qui tient son sexe encagé.

Posté par patitouille à 17:30 - Arthur Hidden - Commentaires [12] - Permalien [#]

Commentaires

  • quelle chute !
    la confiance a des limites
    Terrifiant aussi. Penser qu'en mettant le sexe en cage on contrôle ses pensées.

    Posté par Farfalino, 05 mai 2007 à 19:08
  • c'était trop simple ! je me suis dit, qu'est-ce qu'il s'aime... il nous prépare une chute a la Arthur HIDDEN, et ben ça n'a pas manqué !
    bravo pour cette tournure qu'a pris la consigne.

    Posté par rsylvie, 05 mai 2007 à 19:15
  • J'ai commencé à me méfier en lisant "qu'un homme ça pense..." Le "ça" m'a mis en éveil mais je n'ai quand même pas pu m'empêcher d'avoir très mal à la fin.
    Si vous sortiez ce texte en librairie, vous devriez peut-être le faire accompagner d'un antalgique puissant.
    Je n'avais pas eu si mal depuis que Gébé, dans feu Hara-Kiri, avait imaginé, dessins à l'appui, les pinces à calibrer les organes génitaux. C'est vrai, on a beau connaître ses limites, on craint toujours que les outils soient trop petits. Imaginons qu'ils aient été fabriqués en Chine.

    Hein, que ça fait mal !

    Perroquet qui n'a jamais connu la cage sur la pointe de mon pied.

    Posté par Papistache, 05 mai 2007 à 21:35
  • eh bien pour une fois que ce n'est pas le sexe des femmes qu'on encage... )


    belle chute en effet, arthur
    et je suis d'accord avec ton personnage.
    "la partition obsédante de leurs désirs érotiques", c'est effectivement une très belle phrase.

    Posté par pati, 05 mai 2007 à 23:42
  • J'admire la puissance de l'imagination...partir de cette photo pour nous offrir ça : chapeau....

    Posté par kloelle, 06 mai 2007 à 07:32
  • Rends-lui sa clé de voiture ! ;o)

    Posté par Oncle Dan, 06 mai 2007 à 09:26
  • C'est très bon cà.

    Posté par Charlotte, 06 mai 2007 à 16:22
  • brrrr...

    Posté par Yedidia, 06 mai 2007 à 16:46
  • j'aime bien la mise en cage !

    Posté par clise, 06 mai 2007 à 19:42
  • trop drôle!
    vraiment on se demande où vous allez chercher tout ça!
    le comm' de papistache n'est pas mal non plus, as usual!

    Posté par sodebelle, 06 mai 2007 à 22:46
  • Je me disais bien que te mettant dans la peau d'une femme tu allais nous réserver une de ces chutes dont tu as le secret...
    C'est excellent Arthur...et plus que ça même...

    Posté par Coumarine, 08 mai 2007 à 09:56
  • Hé, hé, tu nous en donnes des idées " sexe encagé ", mieux que la bonne vieille ceinture de chasteté....
    Et, 100 fois par jour, c'est ben vrai, ça ????

    Posté par Annie, 08 mai 2007 à 11:54

Poster un commentaire