Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

12 mai 2007

Grandir enfin (Brigetoun)

Vieux Jean, je relève la tête, tu vois – et tu es là, merci, vieux Jean, comme autrefois, avec tes yeux fendus, tes grosses paupières et tes mains griffes, qui m’avaient déplu et qui me sont devenus familiers et chers, plus chers encore pour les plaisanteries que tu m’attirais. J’ai grandi et vieilli, vieux Jean, mais je suis bien contente de t’avoir retrouvé dans la vieille maison. Parce que je ne peux plus pleurer à grandes goulées, ni crier, ni taper du pied. Tu te souviens ? Pas si vieille, vieux Jean, pas comme ils le... [Lire la suite]
Posté par pivoineblanche7 à 18:12 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

12 mai 2007

Au bord du monde (Kloelle)

  Je suis assis là, sur le bord du monde. J’observe. J’écoute. Je m’abreuve des goûts, des formes et des couleurs.Voyez ce plissement de soie rouge qui invite la lumière, et là, cet éclat de rire clair qui s’élève d’une robe à fleurs bleues. Ils sont la pulsation de vie qui s’éloigne de moi car sur mon teint terreux glissent les regards. Toi, tu es assis comme un autre moi, sur le bord du monde, avec ton large pantalon de velours et cette forte odeur de pipe; tu me regardes avec bienveillance et de la pointe de... [Lire la suite]
Posté par pivoineblanche7 à 17:10 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
12 mai 2007

Des mots pour le dire (rsylvie)

Il était là, assis à coté de moi… je le regardais à la dérobée, n’osant affronter son regard de face. Oui j’étais rentrée tard…. Et alors, j’ai le droit. J’suis majeure ! J’ai plus de compte à lui rendre, à ce vieux fou. Qui se prend pour mon père. Sous prétexte qu’il avait engrossé cette femme, que je dois appeler maman... Non mais, de quel droit venait-il me faire la leçon, cet ivrogne, saoul, du matin jusqu’au soir? J’suis pas sa fille. Et puis même, si j’l’étais. Il y a longtemps que je les aurais reniés, lui, sa pouffiasse et le... [Lire la suite]
Posté par pivoineblanche7 à 10:35 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
12 mai 2007

Comment j'en suis arrivé là (matarjeu)

Je suis le petit cousin de Pinocchio. Je n’ai pas eu la chance d’avoir un père comme Geppetto qui habille, nourrit, envoie à l’école, tolère les caprices, pardonne étourderies et mensonges. Mon créateur m’a tant rudoyé que je me suis enfui. J’ai eu faim, j’ai volé des noisettes et des châtaignes pour survivre. J’ai dormi sur des bancs dans les squares et j’ai eu froid. Je me suis caché sous des ponts pour échapper aux gendarmes. Un montreur de marionnettes m’a découvert un matin, errant dans la campagne, à moitié nu car de... [Lire la suite]
Posté par pivoineblanche7 à 09:48 - - Commentaires [6] - Permalien [#]