Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

28 mai 2007

Sale journée (Melle e.)

« Le samedi, c’est plus tranquille. Il y a moins de monde. » c’est ce que je me suis dit ce matin, pour me lever, pour me donner du courage. Car, même si je travaille jusqu’à tard dans la nuit, le matin je me lève. Pour eux. C’est tout ce que j’ai, et tout ce qui me perd. Je les aime. Je les aime, c’est peut-être une des seule chose de bien qui me reste dans ma vie. C’est pourquoi je vis. Et pourtant, c’est à cause d’eux qu’elle est pourrie. Parce que seule, j’aurais pu m’en sortir, ou bien je serai morte. Mais avec eux, je suis obligée.

« Le samedi, c’est plus tranquille. Il y a moins de monde. » Les bons pères de famille ventripotents et bedonnants accompagnent leurs gosses chialeurs à leur entraînement de foot, avec bobonne et son panier à pique-nique. Les jeunes cons friqués, puants, marchands sans scrupules s’enfermeront dans les caves à musique où ils pourront baiser sans payer. Il ne restera que les perdus. Eux, ils sont pas nombreux. C’est ceux que je déteste le moins. Les plus solitaires, on se ressemble. On est deux seuls ensemble et c’est parfois moins pire.

« Le samedi, c’est plus tranquille. Il y a moins de monde. » C’est ce qu’il m’a dit, le dernier jour, en partant. Il faisait des heures sup dans un entrepôt. C’était son jour préféré, car les bons pères de famille et les jeunes cons sont en week-end. Il n’y avait presque personne et personne ne l’a vu, personne n’a pu arrêter la machine…

Alors, finalement, le samedi c'est pas mieux.

Posté par _Sammy_ à 08:00 - Mlle e. - Commentaires [7] - Permalien [#]

Commentaires

  • c'est un trés beau texte.
    la fin est inattendue.
    la chute avec la reprise de l'incipit "boulleversé" est trés bien vue!

    Posté par rsylvie, 28 mai 2007 à 09:54
  • C'est un beau texte que tu nous offres là. Ce lien entre cette mère et ses enfants. Cet homme solitaire (et solidaire) qui meurt à cause de son isolement

    Posté par Arthur HIDDEN, 28 mai 2007 à 11:01
  • un joli ton pour dire cela

    Posté par brigetoun, 28 mai 2007 à 11:26
  • Cette histoire me broie.

    Posté par Oncle Dan, 28 mai 2007 à 12:02
  • "On est deux seuls ensemble et c’est parfois moins pire."

    c'est très beau, cette phrase. ça dit tout.

    c'est tout bon, comme dirait coum'

    Posté par pati, 28 mai 2007 à 12:14
  • D'accord avec Pati !
    Mais elle se retrouve toute seule quand même...
    Elle est terrible cette histoire parce qu'elle est vraie.
    Tu nous la plantes carrément dans le coeur !

    Posté par Amanda, 28 mai 2007 à 14:24
  • On ne voit pas bien comment elle pourrait s'en sortir. C'est sombre ! Pas d'espoir. Même son amour n'éclaire pas sa vie.

    Alors : Sales journées, au pluriel.

    Perroquet affligé sur la pointe de mon pied.

    Posté par Papistache, 02 juin 2007 à 22:23

Poster un commentaire