Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

28 mai 2007

Le chevalier et la princesse (Tilu)

Le samedi, c'est plus tranquille. Il y a moins de monde et des fois, on voit un peu maman. Et le dimanche c'est encore mieux, y'a personne et on peut même rester avec maman. Sinon, les autres jours, ça n'arrête pas. Tous ces monsieurs qui viennent dans la caravane. Y'en a des gentils qui nous donnent des bonbons mais des fois y'en a des méchants qui crient et qui tapent…

Nous , avec Titi, on n'a pas le droit d'entrer... que le soir pour manger et aller au lit, alors on joue dehors. Sous la table, avec la nappe, on s'est fait une cabane, c'est notre château !
Titi, il dit qu'il est le chevalier de la table carrée et qu'il va sauver maman et qu'il l'emmènera à la mer sur sa moto brillante. Moi, je suis une princesse et je m'amuse à faire la cuisine avec de l'herbe et de la terre dans les boites de zharicots vides et même que je fais plein du manger et que quand on a fini, on n'a plus faim…
On s'amuse bien avec Titi. Des fois, on joue aux quilles avec les bouteilles vides . Y'en a des tas sous la caravane. Mais maman, elle aime pas, elle dit que le bruit, ça lui fait mal à la tête.
Quand il pleut, on va voir la télé dans la caravane de Gigi.
Gigi, c'est la copine de maman, elle travaille la nuit, elle fait le ménage dans la grande tour à côté du " Leclerc ".

Elle est gentille Gigi, mais elle fait un peu peur à Titi parce qu'il lui manque deux dents. Titi, il dit qu'elle rit troué comme une sorcière.
Et puis elle nous fait plein de bisous et des fois elle nous serre très fort, et des fois elle pleure en nous disant que ça ira mieux demain…  Pourquoi, elle dit ça ?  Ça va déjà bien… On est content avec Titi…

Posté par _Sammy_ à 08:30 - Tilu - Commentaires [10] - Permalien [#]

Commentaires

  • Vraiment, Tilu, tu n'as pas ton pareil pour plonger dans la beauté de l'enfance. Merci de nous partager cette merveille d'innocence.

    Posté par sodebelle, 28 mai 2007 à 09:12
  • -"tien, j'me demande si ce ne sont pas là les 2 p'tits frères de Sophie" ?
    beau texte.

    Posté par rsylvie, 28 mai 2007 à 09:56
  • Belle histoire. C'est probablement ces enfants qui font tenir leur mère. Ils sont heureux! Le resteront-ils?

    Posté par Arthur HIDDEN, 28 mai 2007 à 10:57
  • Une galère

    Titi et Gigi sont sur un bateau...

    Posté par Oncle Dan, 28 mai 2007 à 12:05
  • ce texte me touche, parce qu'il me ramène à ue conversation entre ma mère et la sienne.
    née peu de temps avant la guerre, ma mère me racontait ses souvenirs de cette époque tellement difficile.
    elle me racontait tous les merveilleux souvenirs qu'elle avait de son enfance, comme elle jouait avec ses frères, et ses copains.

    et moi je voyais ma grand-mère lever les yeux au ciel, hocher la tête, incrédule... évidemment, elle partageait pas vraiment les mêmes souvenirs...

    quand ma mère s'en est rendue compte elle a pleuré.

    parce qu'elle venait de se rendre compte qu'une grosse partie des mauvais souvenirs de sa mère étaient en rapport direct avec les efforts constants qu'elle avait fait, pour que ses gosses ne manquent de rien, et souffrent le moins possible.

    ton texte est de ce genre de constat, je trouve.

    c'est ce qui le rend si touchant.
    merci à toi, tilu

    Posté par pati, 28 mai 2007 à 12:19
  • J'admire beaucoup le style, la manière que tu as de te mettre dans la peau de cet enfant et donc de réussir à nous y faire croire !
    C'est un exercice difficile que tu réussis magistralement !

    Posté par Amanda, 28 mai 2007 à 14:19
  • étonnant !

    j'ai écrit mon texte pendant le week-end, sans avoir rien lu des autres, et je découvre que le point de vue d'un enfant... ma foi je ne suis pas seule à y avoir pensé ! mais des univers différents, intéressants à comparer ! bravo pour le vôtre

    Posté par matarjeu, 28 mai 2007 à 21:03
  • Très beau texte à hauteur d'enfants.
    Pour pati, un des rôles des parents, c'est de garder ses enfants inssouciants, et de les préserver des difficultés ... Ta grand-mère a visiblement magnifiquement réussi avec ta mère.

    Posté par Farfalino, 29 mai 2007 à 00:34
  • En lisant ton texte, j'ai pensé au film "Pas de printemps pour miss Marnie", où on voit les dégâts que cette situation peut faire sur l'esprit d'un enfant, plus tard...

    Bravo pour ton texte, très bien écrit et très réaliste.

    Merci Tilu.

    Posté par Macha, 29 mai 2007 à 09:39
  • Cette fois, je commente les textes à l'envers. Vous avez vu comme les instituteurs et institutrices en prennent pour leur grade au travers de cette consigne.
    Moi, je trouve que vous devriez être disqualifiée. je vous soupçonne de vous servir de votre expérience professionnelle pour enrichir vos participations aux Paroles Plurielles. Vous observez trop les enfants pendant les récréations ( peut-être même que vous les prolongez jusqu'à pas d'heure )et après on s'étonne que les enfants ne sachent pas lire en entrant au collège !

    Je vous aime beaucoup!

    Posté par Papistache, 02 juin 2007 à 22:15

Poster un commentaire